Le Traité de la Nature Humaine de David Hume analyse de texte

380 mots 2 pages
Introduction

Notre texte est extrait du Traité de la nature humaine (1733) du philosophe anglais du XVIIIe siècle David Hume. David Humme est un digne représentant de ce courant de pensée philosophique qu'on nomme empiriste. L'empirisme est une théorie de la connaissance selon laquelle l'origine de notre savoir provient de l'expérience. D'ailleurs, notre texte nous convie à nous tenir non seulement à l'expérience, mais encore d'y séjourner sans la dénaturer, c'est-à-dire sans recourir à une explication des phénomènes qui ne trouvent pas, en dernière instance, sa source dans l'expérience. L'objet du texte n'est autre que le conscience ou la perception du soi ou plus simplement ce que l'attitude commune désigne sous le terme de "moi", autrement dit l'identité personnelle. Or, justement David Hume émet les plus fortes réserves sur la possibilité de saisir sous la forme d'un sujet permanent, c'est-à-dire d'une chose (res) une semblance identité personnelle: voulant appréhender ce qui fait "le fond" au sens d'un substrat de mon identité personnelle, je ne parviens pas à saisir qu'un flux de perceptions sensibles. C'est pourquoi David Hume dénonce l'existence d'un sujet des perceptions comme une pure et simple illusion. Cependant si l'on nie radicalement l'existence d'une entité substantielle comme un support des mes représentations et perceptions sensibles, qu'est ce qui permet de garantir de l'unité du sujet ou de la connaissance de soi. En effet, s'il n'y a qu'un flux de perceptions qu'est ce qui fonde l'identité personnelle, ce que j'appelle "moi"? Ne sommes-nous pas dès lors conduit à une forme d'"atomisme psychologique" c'est-à-dire que les différentes perceptions, n'auraient aucunement besoin pour exister, d'être des modifications ou des affections d'une subtance ou d'une âme? La structure du texte se déploie selon deux axes aisément repérables: tout d'abord, de la ligne 1 à 11 l'auteur procède à un retour sur soi, une introspection pour tenter de se

en relation

  • Moi, hume
    5050 mots | 21 pages
  • David hume
    1711 mots | 7 pages
  • Hume
    32981 mots | 132 pages
  • TRAITE DE LA NATURE HUMAINE
    1420 mots | 6 pages
  • Hume
    2349 mots | 10 pages
  • Monnaie voile
    17283 mots | 70 pages
  • Hume traité de la nature humaine
    2603 mots | 11 pages
  • Peut on prouver l existence du monde ext rieur Hume Dans le Trait
    8852 mots | 36 pages
  • Empirisme et rationnalisme
    6975 mots | 28 pages
  • Biographie a smith
    985 mots | 4 pages