Le travail , une nécessité ?!

Pages: 17 (4246 mots) Publié le: 8 avril 2010
Introduction
Il paraitrait qu’il faille travailler pour être humain. Traduite en d’autres termes, la consigne pourrait être entendue de la manière suivante : il y aurait une nécessité humaine à travailler. De tous les concepts liés à ce qu’on pourrait appeler la condition humaine, le travail est sans doute l’un des plus ambigus, tant il apparaît que nous sommes tout autant orientés vers lui quetentés d’y échapper, à tel point que nous sommes capables d’être d’accord avec Marx lorsqu’il écrit que tant que nous n’y sommes pas contraints, nous le fuyons comme la peste, tout en acquiesçant aux analyses de Hegel le présentant comme le moyen par lequel l’homme se réalise aux yeux des autres. En fait, critiques et laudateurs du travail s’accordent sur un point, il est nécessaire que du travailsoit effectué. Mais selon comment on définit cette nécessité, on peut en tirer diverses conclusions sur la valeur qu’a le travail pour l’homme et sur la manière dont il doit être organisé et réparti au sein de l’humanité. A examiner la manière dont s’effectue le travail, on peut y repérer deux ordres de nécessité : biologique d’une part, et sociale d’autre part puisque ce sont là les deuxmécanismes dans lesquels l’homme s’inscrit, qui le contraignent à travailler. Nous verrons que pourtant, limiter la nécessité du travail à ces deux domaines constitue une dévalorisation du travail, qui le rend incompatible avec le développement de ce qui fait la spécificité de l’être humain. Comme on le verra, cette analyse permettra de démêler les raisons pour lesquelles on pousse l’homme à travailler,et de discerner parmi celles-ci lesquelles sont légitimes.
1 – La nécessité biologique du travail
A - L’homme, créature inachevée.
L’origine la plus simple de la nécessité pour l’homme de travailler, c’est son corps, tel qu’on peut l’observer, et indépendamment de l’origine de celui-ci (on y reviendra). En effet, biologiquement, ce corps apparaît comme incomplet et impropre à assurer à lacréature que nous sommes la survie. A la différence des animaux, dont le métabolisme est exactement adapté aux conditions de vie, de sorte que leur corps et leur instinct garantit leur survie, l’homme ne présente aucune adaptation efficace à son environnement, qui ne lui convient d’ailleurs jamais, quand il s’agit de la nature. Tout l’agresse et il ne connaît dans le monde que des dangers, et bien peu debienfaits. L’homme est alors dans l’obligation de transformer le monde afin d’en extraire artificiellement ce dont il a besoin. Cela suppose des efforts, et d’équiper son propre corps pour le rendre apte à réaliser les actes nécessaires à sa survie et à sa perpétuation : l’agriculture, la cueillette et le stockage, les soins, l’éducation, la chasse, l’abri, le rapport de l’homme au monde demandesystématiquement un intermédiaire (l’outil), un intermède (l’attente). Il doit affronter le monde, et les autres, couvert.
B – La médiation, condition humaine.
Ainsi, l’homme n’est il jamais dans un rapport immédiat avec le monde qu’il habite. Le simple fait qu’il l’habite montre d’ailleurs à quel point sa manière d’être au monde est spécifique : là où l’animal se contente d’être là où il est,élément du monde parmi les autres, l’homme, lui, doit non seulement trouver sa place, mais aussi la former, l’aménager de telle manière qu’elle lui offre la protection et le confort nécessaires, sans qu’il puisse trouver dans son instinct les plans d’un terrier, d’un nid, sans qu’il trouve dans son corps les aptitudes à mettre en œuvre une telle construction. L’homme est donc cette espèce pourlaquelle tout est à faire. Là où le reste de la nature forme une unité qui permet l’immédiateté des rapports, l’homme, lui, ne connait aucune immédiateté, ni dans ses actions, ni dans sa perception du monde, ni même on le verra dans le rapport avec soi-même. La nécessité du travail aurait donc pour racine l’inachèvement de l’homme, son inadaptation à un monde qui semble ne lui offrir aucun asile,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le travail est une nécessité
  • Le Travail Est Une Nécessité
  • necessite de travailler
  • Ne travaille t-on que par nécessité?
  • La liberté est-elle limitée par la nécessiter de travailler ?
  • La liberté est-elle limitée par la nécessité de travailler ?
  • Le travail necessite ou plaisir
  • La liberté humaine est-elle limitée par la nécessité de travailler ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !