Le véritable objet du désir peut-il être le désir lui-même ?

Pages: 11 (2640 mots) Publié le: 15 août 2011
Sujet : Peut-on soutenir la thèse que le véritable objet du désir est le désir lui-même ?

Le mot « désir », du latin « sidus » qui veut dire « astre » ou « étoile » auquel on associe le préfixe privatif « de », se définit comme étant un manque visant un but (la satisfaction) au moyen d’un objet. Il semble conscient, là où le besoin est soumis à la simple nécessité. Cependant, comme le suggèrel’image de l’astre, il est beaucoup plus difficile à atteindre, à satisfaire, que le besoin.
Notre société est actuellement une société où le désir règne, où l’envie prime. Mais finalement ces désirs ne sont-ils pas creux et superflus ? L’objet du désir ne pourrait-il pas tout simplement être le désir lui-même ?

Cette question demande nécessairement une explication quant aux formes du désiret à son origine. En effet, le désir peut provenir de différentes sources et pas seulement du « conscient » (d’où l’utilisation du modalisateur « semble » dans l’introduction). Il peut provenir de trois sources principales : La raison, l’inconscient et la société. Ces trois pôles définissent le désirable. On pourrait dire, pour la raison, que je désire une chose car je juge qu’une chose est bonne :ici le désir est volontaire. Mais il n’en est pas de même pour les deux autres. Ainsi, Spinoza soutiendra que : « je ne désire pas une chose parce que je juge qu’elle est bonne, c’est parce ce que je la désire que je la juge bonne ». La société et l’inconscient nous dictent des désirs qui échappent totalement à notre volonté, mais qui existent bel et bien. Cependant, le désir n’est pasnécessairement ce que l’on croit qu’il est. Ainsi, on peut aspirer à quelque chose de matériel (par exemple une belle voiture) alors qu’en réalité notre désir est porté sur l’immatériel (succès et reconnaissance d’autrui grâce à la voiture). Pour simplifier, on peut se ramener à la définition de Saint Augustin qui est le premier à avoir distinguer les formes du désirs. Selon lui, il y a trois catégories dedésirs : la libido sciendi, ou désir de connaissance, la libido sentiendi, ou désir des sens, et enfin la libido dominandi, désir de domination, de pouvoir, de richesse.
En outre, on peut s’interroger sur le sens du mot « objet » du désir. L’objet du désir est précisément la chose à laquelle notre corps ou notre activité cérébrale aspire consciemment ou inconsciemment. Après tout, là repose toutela subtilité du sujet ;
- Y a-t-il un unique objet du désir ?
- Et de cette question en découle nécessairement une autre : l’homme connaît-il l’objet de son désir ? Le désir est-il volontaire ou s’impose-t-il à nous à notre insu ?
- Qu’en est-il de la finalité du désir ? Apporte-t-il le malheur, ou la satisfaction et le bonheur ?

Il est envisageable de soutenir la thèse de l’unicité del’objet du désir, mais il est nécessaire de préciser certains points ; l’objet du désir est-il le même d’un individu à l’autre ? Peut-on émettre l’hypothèse selon laquelle certaines personnes auraient un désir unilatéral alors que le désir d’autres personnes auraient plusieurs objets ?
Tout d’abord penchons-nous sur le cas d’une personne qui aurait un désir unique. Cela implique deux possibilités :soit l’individu en question a un désir unique et « linéaire » (le personnage de Meursault dans l’Etranger de Camus, ou encore le personnage de Jean-Baptiste Grenouille dans Le Parfum de Patrick Süskind), soit l’objet du désir de l’individu est le désir lui-même, et ainsi on peut parler d’unicité de l’objet du désir. Dans le premier cas, les exemples cités sont des personnages atypiques et a-moraux.Jean-Baptiste Grenouille a le désir de se donner une odeur pour se donner une identité, quant à Meursault il semble n’avoir aucun désir, si ce n’est la routine et la tranquillité (exemple de la demande en mariage de Marie à laquelle il répond que ça lui est égal). Leur désir est unique est reste linéaire. Ces deux personnages sont exceptionnels dans le sens où ils représentent un cas très...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ne peut-on que désirer être heureux ?
  • désirer peut-il être une excuse
  • Le désir peut il être déintéressé?
  • le désir peut-il être anormal
  • Peut-on désirer l'impossible pour être heureux?
  • Peut-on désirer l'impossible pour être heureux?
  • Le désir peut-il être maîtrisé par la raison ?
  • Plan un désir peut-il être anormal.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !