Lecture Analytique Les Essais de Monataigne

Pages: 5 (1149 mots) Publié le: 16 juin 2014
INTRODUCTION

Michel de Montaigne est un moraliste et un philosophe du 16ème siècle né à Sainte-Michel-De-Montaigne. Il est issu d’une famille bourgeoise de négociants et il a élevé avec pour langue maternelle le latin. Il apprit ensuite le français et se lança dans une intense activité diplomatique (négociant entre Roi de France et Roi de Navarre) et politique (Maire de Bordeaux). Onl’associe au mouvement humaniste et est l’auteur de : Les Essais.
Les Essais publié en 1595 est une œuvre majeure de Montaigne, il travaille dessus jusqu’à sa mort, dans son château. Les Essais traitent différents sujets sans ordre apparent : médecine, livres, affaires domestiques, chevaux, maladie… On y retrouve aussi des réflexions sur la vie de Montaigne et sur l’homme.
Dans cet extrait, l’auteur nousdonne une leçon de tolérance en traitant d’une de ses expériences personnelles : la rencontre avec un enfant monstrueux.
Comment Montaigne parvient-il à nous convaincre que cet enfant monstrueux est un être humain ?
Tout d’abord, nous montrerons que Montaigne fait la description d’un enfant monstrueux. Puis, nous étudierons la morale humaniste qui nous est faite.

COMMENTAIRE


I-Description d’un enfant monstrueux
A. Un enfant qui semble normal

« Je vis avant-hier un enfant que deux hommes et une nourrice, qui disaient être le père, l’oncle et la tante » (l. 1-2) : information temporel et emploi du passé simple qui permet d’ancrer l’histoire dans la réalité
« Il était pour tout le reste d’une forme ordinaire et il se soutenait sur ses pieds, marchait et gazouillait » (l.3-4) : accumulation de verbe d’action et d’état à l’imparfait qui montre l’apparence au combien humaine de cet enfant.
« s’il avait un bras plus court que l’autre, c’est qu’il lui avait été cassé accidentellement à leur naissance » (l. 6-7) : il est suggéré en filigrane un mauvais traitement de cet enfant qui nous semble déjà étrange.

B. Mais anormal

« le père, l’oncle et la tante,conduisaient pour le montrer à cause de son étrangeté et pour en tirer de cela quelque sou. » (l. 1 à 3) : idée de spectacle avec le fait d’exposer qqch d’étrange et peut-être idée de malveillance venant du père, de l’oncle, et de la tante qui se servent de l’enfant, qui l’utilise à mauvais escient
« à peu près comme les autres enfants de son âge (…) ; ses cris semblaient bien avoir quelque chose departiculier » (l. 4-5) : procédé d’atténuation, le narrateur se fit à l’ouïe pour juger si l’enfant est humain
« il était attaché et collé à un autre enfant sans tête et qui avait le canal du dos bouché » (l. 5-6), « ils étaient joints face à face et comme si un plus petit enfant voulait en embrasser un second » (l. 7-8) : verbes à l’imparfait pour la description de cet enfant anormal dans deuxphrases courtes et sans artifices.
Montaigne s’attarde sur la description de l’enfant dans cette première partie et introduit déjà l’idée d’une morale en décrivant avec plus de précision les caractères « normales », communs de l’enfant en opposition avec sa malformation ; une fusion avec un autre enfant qui aurait pu être son frère jumeau.

II- Morale Humaniste
A. Une leçon à travers Dieu

« Lesêtres que nous appelons monstres ne le sont pas pour Dieu » (l.10) : phrase courte qui introduit la seconde partie morale de l’extrait mais qui peut sembler irréfléchi et baser sur qqch de non scientifique, qqch d’ordre plus religieux.
« Dieu, qui voit dans l’immensité de son ouvrage l’infinité des formes qu’il y a englobées » (l. 10-11) : seconde idée fondée non sur la science mais sur lareligion. Montaigne prend comme point de départ que c’est Dieu qui a créé ce qui nous entoure
« De sa parfaite sagesse il ne vient rien que de bon et d’ordinaire et de régulier » (l. 13-14) : accumulation d’adjectif faisant partie du champ lexical de la normalité, nous informe qu’il n’y a rien d’anormal, que tous est normal.

B. Puis, un constat plus scientifique

« « Quod crebro videt, non...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique : montaigne, essais
  • LECTURE ANALYTIQUE MONTAIGNE LES ESSAIS
  • Montaigne
  • Lecture analytique les essais, "des cannibales", montaigne
  • Lecture analytique des essais "des cannibales" de montaigne
  • Lecture Analytique: Montaigne, Essais, Des cannibales
  • Lecture analytique Montaigne "Des cannibales", Essais
  • LECTURE ANALYTIQUE N°1 : « Des Cannibales » de Montaigne, Les Essais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !