lecture analytique Rhinocéros monologue final

1742 mots 7 pages
Introduction : Ionesco est un dramaturge roumain, chef de file du mouvement de l’absurde, naturalisé français en 1950. Il a commencé sa carrière théâtrale avec La Cantatrice Chauve en 1950. Dix ans plus tard, Ionesco va adapter au théâtre une nouvelle qu’il intitulera Rhinocéros. Cette pièce est mise en scène, pour la première fois en France en 1960. Elle connaît alors une véritable notoriété, Ionesco sera d’ailleurs élu plus tard à L’Académie Française. Le dramaturge met en scène dans cette œuvre le personnage de Bérenger qui est également présent dans plusieurs de ses pièces telles que Tueur sans gages ou Le roi se meurt. Notre attention se portera sur la scène finale dans laquelle Bérenger vient de voir sa fiancée Daisy séduite par les rhinocéros, il est le seul à résister, le seul humain sur terre, et s’interroge dans un long monologue sur son identité.

I. La solitude de Bérenger
A) Un monologue
B) Le combat de l’individu contre le groupe
II. La tentative de métamorphose
A) Le souhait de la métamorphose
B) A la volonté s’oppose la possibilité
III. Une nouvelle conception du tragique ?
A) Héros ou Anti-héros
B) Un dénouement ambigu

I.A)
Le monologue délibératif de B. révèle ses pensées et expose la décision qu’il à prendre. Cependant il se trouve à la toute fin de la pièce et paraît de ce fait assez surprenant. Nous pouvons comprendre que B. est contraint d’avoir recours au monologue puisque tous ses interlocuteurs se sont progressivement transformés en rhinocéros. Qu’ils soient rigides ou non (M. Papillon), masculins ou féminins (Daisy), gentil ou non (Botard), ils se sont tous métamorphosés. La parole de B. ne peut s’adresser qu’à lui-même, le miroir évoqué à la ligne 5 lui renvoie son visage humain.
Normalement on trouve dans un monologue un interlocuteur fictif, avec qui le personnage dialogue, comme un théâtre dans le théâtre. Or ici, plus personne ne parle sa langue. B. représente donc l’expression de la solitude tragique,

en relation

  • Lecture analytique rhinocéros: le monologue final
    1550 mots | 7 pages
  • Rhinoceros
    2530 mots | 11 pages
  • Lecture analytique de rhinocéros
    1361 mots | 6 pages
  • Rhinocéros
    4957 mots | 20 pages
  • Monolgue berenger
    7692 mots | 31 pages
  • Rhinocecc81ros Lecture Analytique Nc2b04
    1275 mots | 6 pages
  • Lectures Analytique N 2
    4871 mots | 20 pages
  • Fiche bac théatre rhinocéros
    1663 mots | 7 pages
  • Lecture analytique Ionesco Rhinocéros, monologue de Béranger
    1703 mots | 7 pages
  • Rhinocéros
    905 mots | 4 pages