Les évolutons économiques et sociales de 1850 à nos jours

1833 mots 8 pages
Le processus d'industrialisation ,né en Angleterre à la fin du XVII siècle,s'étend à d'autres pays de 1850 à nos jours .La mondialisation des échanges progresse et la croissance économique atteint des niveaux inégalés.En 1850 les français étaient encore majoritairement agriculteurs .Dans la seconde moitié du XIX siècle ,l'industrie devient l'activité la plus dynamique ,puis elle se tertiarise à partir de 1955 .Ces transformations entrainent l'exode rural et l'urbanisation de pays
D'autre part ,la croissance économique pousse la France à faire appel à des travailleurs étrangers Quelles sont les évolutions économiques et sociale de la France de 1850 à nos jours?Pour répondre à cette problématique,puis étudierons ces évolutions de 1850 à 1945 puis de 1945à nos jours

Iles evolution économiques et sociales de 1850 à 1945
Ala croissance économique
1. Un phénomène en partie mesurable :
Les économistes mesurent la croissance en s’appuyant sur l’évolution positive des PIB/PNB. Le produit intérieur brut quantifie l’ensemble des richesses produites en un an dans un espace donné (pays, planète…).
Il faut cependant rappeler que cet indicateur n’existe que depuis 1945. Tout PIB antérieur reste donc artificiel. De plus, le PIB n’affiche que la valeur de la production globale : il ne nous dit pas ce qui est produit (ni comment).
Enfin, limiter la croissance au seul PIB exclut les richesses créées par l’économie informelle qui représente jusqu’à 40% des revenus (dans les pays sud-sahariens par exemple) et celles résultant du travail domestique (cuisine, ménage, repassage, garde des enfants, éducation, jardinage, bricolage…). 2 Les première et deuxième révolutions industrielles (1850-1945) :
Au XIXe s., la croissance est incarnée par la première RI, basée sur une énergie (charbon), une innovation (machine à vapeur), deux industries (textile, métallurgie), et les trains et bateaux à vapeur. Ainsi naissent les « pays noirs ».
La 2e RI (½ XXe s.) repose sur

en relation

  • doc kart
    49161 mots | 197 pages