Les animaux denatures

900 mots 4 pages
Les animaux dénaturés, par Vercors, Albin Michel, Livre de poche, 1952.
" En réalité, l’expérience des camps de concentration montre bien que des êtres humains peuvent être transformés en des spécimens de l’animal humain et que la " nature " de l’homme n’est " humaine " que dans la mesure où elle ouvre à l’homme la possibilité de devenir quelque chose de " non naturel" par excellence, à savoir un homme. "
Hannah Arendt, Les systèmes totalitaires, Seuil, p.194.
Lors d’une expédition en Nouvelle-Guinée, une équipe de chercheurs découvre l’existence d’une nouvelle espèce d’hommes-singes, qu’ils baptisent " tropis ", et qui présentent paradoxalement des caractéristiques à la fois humaines et simiesques. Un industriel australien, propriétaire du terrain où vivent les tropis, s’intéresse de très près à leur capacité de travail et décide d’utiliser gratuitement cette " main d’œuvre " dans ses usines. Les chercheurs qui ont côtoyé et appris à connaître les tropis sont atterrés à l’idée de les voir exploités de cette manière. Pourtant, l’industriel insiste : selon lui, les tropis sont des animaux. Il se propose de les faire travailler, certes gratuitement, mais paye-t-on un cheval de labour ? Est-il malheureux pour autant ? Les chercheurs, s’ils ont pu dans une certaine mesure, s’attacher aux tropis, doivent cependant convenir que la nature de ceux-ci leur est inconnue : sont-ils des hommes ou des animaux ? Mais qu’est-ce qu’un homme ? Et qui décide qui fait ou non partie de l’humanité ?
L’un des chercheurs, Douglas Templemore, décide que la question doit être ouvertement posée et résolue, une fois pour toutes. Exploiter un animal ou exploiter un être humain sont deux choses différentes. Tuer un animal ou tuer un être humain sont également deux choses différentes. La question de la nature des tropis peut donc être résolue au travers de la qualification de l’élimination de l’un d’entre eux. D. Templemore exécute le fils qu’il a eu avec une tropi et qu’il avait pris soin

en relation

  • Les animaux dénaturés
    916 mots | 4 pages
  • Les animaux dénaturés
    1438 mots | 6 pages
  • Les animaux dénaturés
    1094 mots | 5 pages
  • Les animaux dénaturés
    373 mots | 2 pages
  • Les animaux denaturé
    364 mots | 2 pages
  • Les animaux dénaturés
    654 mots | 3 pages
  • Les animaux dénaturés
    1259 mots | 6 pages
  • Les animaux denaturé
    383 mots | 2 pages
  • Les animaux denaturés
    6629 mots | 27 pages
  • Les animaux denatures
    293 mots | 2 pages