Les cafés

Pages: 7 (1710 mots) Publié le: 9 décembre 2009
Consommation en France

Elle se calcule après avoir effectué la balance entre importations, exportations et stocks.

Le marché a perdu environ 40 000 tonnes de consommation annuelle (équivalent café vert), en moins de cinq ans, il semblait s’être stabilisé autour de 303 000 tonnes. Mais après cette longue période de stagnation, le marché français a augmenté de 3,26% en 2006 ; passant de 302912 tonnes en 2005 à 312 800 tonnes en 2006. Sur cette base, la consommation per capita a été en 2006 de 4,97Kg (contre 4,84 en 2005) permettant à la France de se maintenir dans le peloton de tête des grands pays consommateurs.

Les raisons de la baisse que le marché a connue sont régulièrement analysées par les professionnels.
Traditionnellement la contraction du marché est expliquée par descauses structurelles :

- Styles de vie entraînant la déstructuration des repas et en particulier du petit déjeuner qui reste le moment privilégié de consommation.
- Concurrence d’autres produits sur ce moment privilégié (jus de fruits, lait chocolaté) mais aussi sur d’autres moments de pause (thé et infusions).
- Evolution des goûts des jeunes vers des produits plus sucrés et faciles d’usage.- Idées reçues négatives sur les effets du café sur la santé.

Afin de valider ou d’infirmer certaines intuitions, les professionnels du café se sont particulièrement intéressés aux jeunes et ont conduit avec Médiamétrie une enquête durant le mois de décembre 2004.
Il en ressort que seulement 46,4 % des 11-23 ans déclarent consommer du café.
Il faut attendre 17 ans chez les garçons et 19 anschez les filles pour qu’ils soient plus nombreux à boire du café qu’à ne pas en boire.

-> Chez les 11-13 ans, ils sont moins de 30% à déclarer consommer du café. Ceux qui en boivent, le mélangent avec du lait et le consomment chez eux, au petit déjeuner avec leurs parents. Ceux qui n’en boivent pas sont encore nombreux à penser que c’est réservé aux adultes, certains déclarent même qu’ils n’ontpas l’autorisation d’en boire. Evidemment il s’agit d’idées fausses.
-> Chez les 14-16 ans,entre 30 et 45 % consomment du café mais les réponses sur les lieux, les moments et les circonstances de consommation restent difficiles à analyser.
-> Avec les 17-19 ans, on passe au dessus de 50 % de consommateurs, là ils consomment en général sur leur lieu d’étude ou au café, avec leurs copains, depréférence des « Expresso » et des «cappuccino».
-> Ce n’est qu’à partir de 20-23 ans que la consommation commence à s’ancrer, en particulier avec l’insertion dans la vie professionnelle.

Pour tous les jeunes non consommateurs le goût semble la principale barrière. Force est également de constater que l’aspect consommation régulière liée à l’entrée dans le monde du travail est à la fois un atout etun handicap pour le café. Un atout car les consommateurs deviennent réguliers. Un handicap car aux yeux des plus jeunes, le café est associé au monde du travail et du coup ils ressentent que «ce n’ est pas pour eux ».
Evidemment, là encore, il s’agit d’une idée fausse

Le marché français reste majoritairement un marché de café torréfié.
Sur la base d’informations recueillies par laConfédération Nationale du Café la part du café soluble est de 16 % du marché total du café. Il s’agit du segment des spécialités gourmandes et des innovations : sachet souple, zippé, recettes sucrées et parfumées. Avec 77 % de la consommation, le café torréfié grain et moulu reste le produit familial. Ce segment se positionne sur les petits déjeuners avec aujourd’hui un transfert de la consommation du robustavers l’arabica. Reste 2 % non identifiés vendus principalement en boutiques et en distribution automatique.

Si l’on s’intéresse au marché de la grande distribution, il représente environ 80 % des ventes de café en France, la part soluble atteint alors environ 26 %.
Les modes de consommation majoritaires restent le café filtre pour le matin au petit déjeuner (±50% du moment privilégié...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les cafés lobodis
  • Les cafes malongo
  • Cafés littéraires
  • Les cafés parisiens
  • Cafés merling
  • Les cafés littéraires
  • LES CAFES LOBODIS
  • Cafés-concerts et music-hall

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !