Les casseurs de pierres

312 mots 2 pages
Ce tableau emblématique du réalisme a été détruit pendant le bombardement de Dresde de février 1945. Il n'en reste que des photographies : deux hommes éclairés par le soleil, dont les ombres s'allongent et les silhouettes se découpent sur une colline sombre qui devrait - si le tableau l'était vraiment, réaliste - être aussi éclairée qu'eux. Mais le réel de Courbet n'était pas aussi brut qu'on l'a prétendu. C'est le résultat de beaucoup de travail : une esquisse et des dessins préparatoires, la pose des modèles dans l'atelier. S'il y a réel, c'est le réel d'une violente tension qui a explosé moins d'un siècle plus tard et réduit l'oeuvre en cendres.
D'après son propre récit, Courbet aurait repéré ces deux hommes au hasard d'une route. Il a voulu les représenter grandeur nature, vêtements déchirés et corps brisés. Pour montrer l'existence physique brute de ces travailleurs, il fallait une technique picturale elle-même laborieuse. Contrairement à une certaine peinture sociale de l'époque, l'oeuvre n'appelle ni psychologie ni pathos. Ces hommes absorbés dans leur tâche ne trouvent ni supplément de spiritualité, ni dignité, ni salut dans le travail. Leurs corps juxtaposés ne semblent pas avoir d'autres liens entre eux que la contrainte du travail.
Et pourtant il y a bel et bien construction. A gauche la signature, grande et rouge, puis les travailleurs qui nous tournent le dos, le visage caché (comme le Marlet de l'Après-dînée à Ornans). A gauche une corbeille en osier et à droite une marmite, une cuiller et une miche de pain. En se détachant sur un fond sombre, les travailleurs occupent le premier plan, proche du spectateur. Leurs corps et leurs outils forment une série d'angles aigus et obtus qui ne donne pas une impression de mouvement mais plutôt d'arrêt, de suspension immobile. Comme beaucoup d'autres tableaux de Gustave Courbet, Les Casseurs de pierre exigent une certaine durée pour être

en relation

  • les casseurs de pierres Gustave Courbet
    322 mots | 2 pages
  • elle
    1177 mots | 5 pages
  • A chacun son défi
    736 mots | 3 pages
  • Communication visuelle
    1047 mots | 5 pages
  • Media
    9783 mots | 40 pages
  • Biographie de Gustave Courbet et le r alisme
    2616 mots | 11 pages
  • Les mouvements artistiques datant de 1820 a 1890
    1196 mots | 5 pages
  • Yeeeeah
    911 mots | 4 pages
  • Boxe française
    1298 mots | 6 pages
  • Courbet, les paysans de flagey revenant de la foire, 185
    1523 mots | 7 pages