Les critiques de Voltaire dans Candide

2692 mots 11 pages
Les critiques de Voltaires dans Candide
Candide vit heureux au château, il est éduqué par le précepteur Pangloss.
Mais il est chassé parce que lui et Cunégonde sont surpris en train de s’embrasser et de se caresser.
Voltaire se moque de la fatuité des nobles.
Il se moque aussi des idées de Leibniz, pour qui tout ce qui existe et tout ce qui se passe est forcément le mieux possible, parce que c’est Dieu qui l’a voulu et qu’il ne se trompe pas.
Les sergents recruteurs de l’armée bulgare, le roi des Bulgares
Candide est enrôlé sans s'en rendre compte dans l’armée bulgare par deux recruteurs.
On lui fait faire l’exercice pour qu’il devienne soldat. Il est battu et va être tué pour s’être promené mais le roi des Bulgares le gracie.
Voltaire dénonce la brutalité, l’absurdité et l’injustice de l’armée, en montrant son héros capturé, battu et condamné à mort alors qu’il n’a fait aucun mal.
L’anabaptiste Jacques Pendant la bataille contre les Abare, Candide se cache, puis s’enfuit vers la Hollande.
Comme il n’a plus rien il mendie, mais il est rejeté par les protestants. Enfin un anabaptiste, Jacques, le recueille et le nourrit.
Voltaire se moque de l’absurdité de la guerre qu’il qualifie au moyen d’un oxymore, « boucherie héroïque ».
Il se moque aussi de l’intolérance religieuse : un chrétien laisse un homme mourir de faim parce qu’il n’est pas protestant.
Pangloss,
l’anabaptiste Jacques Candide rencontre Pangloss, devenu un mendiant affreux, qui lui raconte comment la famille du baron a été massacrée par l’armée bulgare, et comment il a attrapé la syphilis avec une servante.
Jacques recueille et emploie Pangloss. Ils embarquent pour le Portugal.
Dans ce chapitre, Voltaire se moque à nouveau des idées de ceux qui disent que tout va bien alors que les hommes se massacrent entre eux dans des guerres européennes (voir « guerre de trente ans » et « guerre de sept ans »).
Pangloss
l’anabaptiste Jacques (qui meurt au début du chapitre)
Leur

en relation

  • Critique de candide de voltaire
    1898 mots | 8 pages
  • Dans le chapitre 3 de candide , comment voltaire critique la guerre, domaine très valorisé à son époque?
    1105 mots | 5 pages
  • Visite
    1143 mots | 5 pages
  • Fiche de lecture Candide
    2365 mots | 10 pages
  • En quoi ce conte philosophique de voltaire, candide ou l’optimisme est-il représentatif de l’esprit des lumières ?
    1367 mots | 6 pages
  • Littérature polémique et progrès des connaissances
    1267 mots | 6 pages
  • « La connivence ironique est l’un des traits définitoires du conte philosophique, forme pratiquée et portée à un degré de perfection par les philosophes des lumières. »
    2648 mots | 11 pages
  • Fiche de lecture - candide
    1179 mots | 5 pages
  • Candide
    3992 mots | 16 pages
  • FICHE BAC CANDIDE
    1982 mots | 8 pages