Les dérives de la démocratie

975 mots 4 pages
Les limites et dérives de la démocratie :

Jacques Maritain : « la tragédie des démocraties modernes est qu’ elles n’ ont pas réussi à réaliser la démocratie » …
La confrontation de la démocratie avec l’Etat moderne a modifié les conditions de son exercice .La démocratie moderne est confrontée aux dimensions physiques et humaines auxquelles sont soumis l’Etat. Ainsi l’idéal démocratique défini précédemment n’est pas toujours applicable.

La première entrave à l’idéal démocratique est :

_ Le régime représentatif : La démocratie ne peut plus être exercée directement par tous les citoyens qui souhaitent participer à la vie de la cité. Il a donc fallu introduire des médiations notamment un système représentatif qui spécialisent les fonctions politiques . Ce régime représentatif peut s'expliquer de différentes manières : le peuple ne dispose pas des qualités requises pour gouverner. Or l'exercice du pouvoir demande une compétence, une technicité, une formation et des dispositions, une prudence que le peuple ne possède pas. Le peuple doit, en quelque sorte, faire confiance à des personnes compétentes pour gouverner et s'en remettre à elles. Ainsi, Montesquieu affirme que même si le peuple n'est pas apte à gouverner, il peut toutefois élire des représentants: « Le peuple est admirable pour choisir ceux à qui il doit confier quelque partie de son autorité ».. Le Genevois Jean-Louis de Lolme dans sa constitution de l'Angleterre (1771), observe que: « La nature avare de ses dons, n'a donné qu'à une petite portion d'hommes, une tête capable de calculs compliqués d'une législation; et comme le malade se confie à un médecin, le plaideur à un avocat, de même le très grand nombre de citoyens doit se confier à ceux qui sont plus habiles qu'eux » Mais la démocratie appliquée s’éloigne de son idéal, en ce qu’elle cherchait à créer une société impliquée dans son ensemble par la vie politique en déléguant le pouvoir à des représentants. Aujourd’hui, elle a perdu de son

en relation

  • Jean romain - la dérive émotionnelle - chapitre 3 - la démocratie d'émotion
    1002 mots | 5 pages
  • Peut-on critiquer la démocratie ?
    852 mots | 4 pages
  • Conférences
    1665 mots | 7 pages
  • Tocqueville
    2628 mots | 11 pages
  • Le référendum
    1210 mots | 5 pages
  • ECJS Democratie D Opinion GRESSET DISPAGNE TROUTTET
    495 mots | 2 pages
  • L'usage du referendum en France de 1804 a 1958
    1308 mots | 6 pages
  • Commentaire d'alexis de tocqueville, "de la démocratie en amérique"
    1397 mots | 6 pages
  • Démocratie
    1955 mots | 8 pages
  • La démocratie, une dictature de la majorité ?
    2017 mots | 9 pages