Les didascalies dans fin de partie (beckett)

1216 mots 5 pages
Les didascalies possèdent une typographie particulière qui les rend immédiatement identifiables. Elles sont en effet imprimées en italiques. Leur énonciateur est l'auteur lui-même, qui s'adresse directement aux metteurs en scène, aux acteurs et à ses lecteurs. Le théâtre d'avant-garde leur accorde une place considérable. C'est encore plus patent chez Beckett que chez n'importe quel autre dramaturge. Quantitativement importantes, les didascalies sont essentielles à la compréhension et à la représentation du texte. L'onomastique, la plantation du décor et, ce qui peut paraître a priori surprenant, le tomber de rideau en sont les éléments fondamentaux.

1. Mise en scène

1.1: Onomastique
La première fonction des didascalies est de nommer les personnages et ainsi de répartir les rôles. Celui de Hamm joue sur plusieurs registres: en anglais ham désigne un jambon. Faut-il y voir un rapport avec le fait que le personnage possède un teint rouge et qu'il est réduit à l'immobilisme, à l'état de morceau de viande ? Hamm actor désigne également un cabotin. Or c'est bien de cette manière que se comporte Hamm lorsqu'il dit à Clov que celui-ci sert à donner la réplique. Mais Hamm peut aussi faire songer à un marteau (Hammer en anglais). Quant à Clov son nom évoque le clou. Les noms des personnages suggèrent ainsi les rapports agressifs qu'ils entretiennent. Il en va de même pour Nell et Nagg (To Nag = se plaindre) et Nagg est, des deux culs-de-jatte celui qui récrimine le plus («Il faut gueuler» répète-t-il souvent). Diminutif de Nelly, Nell peut être rapproché de nail, autre nom du clou. Quant à la mère Pegg, son nom désigne une pince à linge. Mais on peut y voir une malice de Beckett dans la mesure où Pegg est à même d'évoquer Pig, le cochon.
1.2: Décor
La deuxième fonction des didascalies est de préciser le décor. Beckett procède par des phrases nominales qui définissent à la fois l'espace scénique et l'atmosphère générale: «intérieur sans meubles/ Lumière grisâtre». Ce

en relation

  • Les didascalies dans fin de partie (beckett)
    1119 mots | 5 pages
  • Comment interpréter la didascalie ''un temps'' dans fin de partie de beckett?
    1164 mots | 5 pages
  • Quel rôle jouent les didascalies dans l'écriture théâtrale de beckette telle qu'elle apparait dans fin de partie ?
    1192 mots | 5 pages
  • Un théâtre total: les didascalies chez beckett
    733 mots | 3 pages
  • Fin de partie- samuel beckett
    966 mots | 4 pages
  • Fin de partie commentaire
    868 mots | 4 pages
  • Couverture n1 de beckett
    3212 mots | 13 pages
  • Pourquoi la pièce de beckett peut-être considérée comme un jeu?
    1296 mots | 6 pages
  • Théâtre
    1697 mots | 7 pages
  • Beckett
    1568 mots | 7 pages