Les différentes types d'entrepreneurs

1043 mots 5 pages
Rappel : les institutions (droit) sont favorables à la recherche de profit.



2) L’entrepreneur innovateur et preneur de risques.

Rejoint la conception de Schumpeter ( innovateur) et de Knight (preneur de risques).
Ici l’entrepreneur a un talon particulier qui est celui d’être un leader chez Schumpeter, donc être un dominant.
Chez Knight, il faut être quelqu’un qui aime le risque. Le preneur de risques :

Knight reprend a figure de R. Cantillon, il oppose l’individu adverse au risque et celui qui aime le risque.
Créer une entreprise, c’est prendre un risque financier, professionnel (sécurité de l’emploi + faible que le salarié), risque d’ordre familial (temps pour l’entreprise) et une risque d’ordre psychique (entreprendre c’est risque, stigmate de l’échec).
Le choix de l’entrepreneur se distingue de choix du salariat => chez Knight, être entrepreneur ou être salarié est un choix risqué que l’on formalise sous la forme d’un calcul de probabilité, c’est objectif. Une probabilité subjective c’est donner une probabilité.
L’individu est face à ce choix et fait un calcul de probabilité de gains. L’individu arbitre entre les risques et les gains. Soit il est prêt à jouer pour gagner beaucoup et prêt à perdre ou préfère le salaire moyen et régulier. Knight formalise le choix de l’individu.
Il ajoute la distinction du risque de l’incertain. une situation probabilisable arbitre gain et perte, il faut alors anticiper des événements dont on ne connait pas la nature.
L’incertain : un futur non probabilisable, conjonction d’événements non probables.
L’incertitude est que le futur n’est pas toujours la reproduction du passé.
Si la probabilité fait que le futur ressemble au passé ou si on ne peut pas imaginer que ça pouvait arriver donc cela est une incertitude pour Knight. L’avantage est que l’on vit dans l’illusion. Certains événements ne sont pas le monde du possible => place à l’imagination.
Le probable imaginaire. C’est la vision des

en relation

  • Typologie entrepreneur
    5027 mots | 21 pages
  • Memoire sur les etats financières
    2065 mots | 9 pages
  • John r porter
    1298 mots | 6 pages
  • Adm 1002 - tn 1
    1814 mots | 8 pages
  • Adm 1002 travail noté 1
    1522 mots | 7 pages
  • L'entrepreneur, ce perturbateur
    608 mots | 3 pages
  • La fonction d’entrepreneur schumpetérien
    6025 mots | 25 pages
  • le métier de dirigeant Michael Maccoby
    428 mots | 2 pages
  • John r. porter et le musée du québec
    1860 mots | 8 pages
  • Adm 1002 - travail noté 1
    846 mots | 4 pages