LES DROITES FRANCAISES ENTRE UNITE ET DISTINCTION

Pages: 7 (4490 mots) Publié le: 18 septembre 2015



L'identité de droite a toujours, historiquement, été difficile à assumer car la gauche a toujours mobilisé une conception conflictuelle du politique. La droite a toujours cherché à dépolitisé sa lecture des rapports sociaux. La droite s'est souvent définie sous un mode négatif, elle se définie avant tout par ce qu'elle n'est pas. Elle se définie par tout ce qui n'est pas la gauche. MarcSadoun disait « peut être considéré comme de droite ce qui est à la fois exclu par la gauche et qui accepte cette exclusion ». L'identité de droite à toujours été très peu revendiquée. La droite ne peut pas être définie complètement par son conservatisme : elle refuse d'aller plus loin et préfère conserver ses valeurs dominantes. Les droites ont plutôt été identifiées à la leur pratique du pouvoir,contrairement à la gauche. Sous la 3è, 4è et 5è République, la droite a bien davantage gouverné que la gauche. Les droites ont très peu été traitées en sciences politiques. Les affinités entre la droite et le monde intellectuel ne sont pas très fortes. La droite apparaît très largement comme un objet invertébré, la droite se caractérise avant tout par sa grande pluralité. Les droites correspondent àune nébuleuse historique particulièrement composite : la droite n'est pas homogène au plan idéologique, son rapport au jeu représentatif est pluriel car au cours de l'histoire on a trouvé des droites opposées au régime parlementaire, des droites de gouvernement et on a trouvé des rapports plus hiérarchiques également. Ici, les trois objectifs de ce chapitre sont :
présenter les racinesidéologiques de ces droites (nationalisme, catholicisme, conservatisme, libéralisme)
présenter les caractéristiques organisationnelles des partis de droite
démontrer que la définition des familles politiques est relationnelle avant d'être substantielle

I- La structuration historique des droites.

1) l'analyse classique des trois droites.

C'est une typologie créée par René Rémond qui a proposé uneclassification historique des droites en trois grandes familles de droites qui seraient toutes les trois nées dans le sillage de la Révolution française et se seraient affirmées tout au long du 19ème et trouveraient encore aujourd'hui des formes d'actualisation.
La droite légitimiste : la droite ultra, la droite monarchiste, la droite traditionaliste, la droite contre révolutionnaire et qui au fond, estparticulièrement hostile à l'héritage de la révolution française. C'est enfin la famille de droite la plus proche du catholicisme.

La droite orléaniste : celle qui née avec la Monarchie de Juillet (1830), elle est plus modérée favorable à une monarchie constitutionnelle et puis libérale sur le plan économique. Dans la philosophie orléaniste, la souveraineté réside dans le peuple mais ce peuple nedoit pas l'exercer. Ce sera la médiation des notables qui doit assurer l'exercice de la souveraineté.

La droite bonapartiste : elle se solidifierait sous le second empire et se caractériserait par son autoritarisme, son attachement à l'ordre, son attachement à l’État dans le cadre d'une sorte de césarisme démocratique. C'est un seul individu qui transcende et incarne la souveraineté. Elle faitappel au peuple par le référendum et développe un culte assidu du chef.

Une quatrième droite émerge a la fin du 19ème siècle avec l'Affaire Dreyfus. C'est une droite nationaliste, antiparlementaire et souvent antisémite.

Rémond nous explique que ces trois traditions qui se sont éteintes dans leur aspect originel à la fin du 19ème siècle, auraient resurgis au 20ème siècle sous des formesdifférentes. Cette typologie peut être utile et donc il ne faut pas la réifier. Les traditions politiques ne sont pas des choses et l'approche relationnelle doit permettre de sortir de cet accueil réifiant. La détail de cette typologie n'est pas complètement certain : certains de droite se revendiquent du bonapartisme, du légitimisme et du orléanisme. Le problème des droites a toujours été la gestion de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La distinction entre droit public et droit
  • La distinction entre droits patrimoniaux et expatrimoniaux
  • Distinction entre droit privé et droit public
  • Distinction entre droit public et droit privé
  • Distinction entre droit public et droit privé
  • Distinction entre droit privé et droit public
  • Distinction entre le droit privé et le droit public
  • Distinction entre droit réel et droit personnel

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !