Les enfants rois

1272 mots 6 pages
les enfants rois
L’enfant roi, mythe ou réalité ?
(colloque du 22 Janvier 2010)
L’enfant roi est l’enfant qui ne connaît aucune limite, qui est privilégié, surestimé, idolâtré, mais également celui qui dérange. L’enfant roi, n’est peut-être pas si roi que ça !
L’enfant roi est exposé à des situations complexes avec lesquelles il doit se débrouiller, il est couvé mais également livré à lui-même par des parents débordés de soucis, il est surprotégé mais est le premier à subir les conséquences de l’insécurité, il est surchargé avec un emploi du temps de ministre, il est issu de famille immigrée qui a pour tâche impossible de réussir dans notre société, il est parfait et laisse peu de place aux enfants « pas comme les autres » : ceux qui ont une maladie, un retard, un handicap.

Enfant roi, à quel prix ?

Par Simone Korff Sausse (psychanalyste)

L’enfant roi, cet enfant tant désiré, mais si encombrant !
L’enfant est dès sa naissance adulé et parallèlement à cela, on parle de plus en plus de la dépression post-partum (le fameux baby-blues).
Les équipes d’accueil de la petite enfance voient de plus en plus de parents désemparés, déçus, affolés et souvent peu disponibles pour leur enfant.
Cet enfant-roi, souvent, on ne l’écoute pas, on ne lui donne pas la parole, on lui fait violence.
L’enfant est pris entre deux mondes avec des exigences contradictoires ; d’un côté : l’effort, la concentration la stabilité des liens et de l’autre :on lui demande souplesse, mobilité.
Il est difficile de dire à des enfants de se plier à certaines règles, certaines valeurs qui n’ont plus cours, que la réalité chasse tout comme les parents.
Enfants et parents sont actuellement sur un même pied d’égalité : Les parents sont d’éternels enfants immatures et les enfants quant à eux sont « parentalisés ».
Traditionnellement, la parole de l’adulte à l’enfant était : « Ce que tu es, je l’ai été. Ce que je suis, tu le seras ». Faudrait-il dire maintenant « Ce que tu es, je le suis.

en relation

  • Enfant rois
    507 mots | 3 pages
  • Les enfants rois
    295 mots | 2 pages
  • les enfants rois
    311 mots | 2 pages
  • La nuit des enfants rois
    629 mots | 3 pages
  • La nuit des enfants rois
    297 mots | 2 pages
  • La nuit des enfants rois
    465 mots | 2 pages
  • la nuit des enfants rois
    1536 mots | 7 pages
  • La nuit des enfants rois
    799 mots | 4 pages
  • La nuit des enfants rois
    518 mots | 3 pages
  • La nuit des enfants rois fiche de lecture
    679 mots | 3 pages