Les ex-détenus

Pages: 12 (2787 mots) Publié le: 8 mai 2010
Travail individuel – Les ex-détenus

Au Québec comme dans pratiquement tous les coins de pays, la population est très hétérogène. La couleur de la peau, la religion, l’orientation sexuelle, la langue parlée et plusieurs autres éléments occasionnent une différenciation des individus. Par contre, le mode de vie hors de l’ordinaire emprunté par différents groupes de personnes entrainemême la création de clientèles dites marginalisées. Bien que certaines d’entres elles soient facilement repérables à première vue, d’autres sont seulement différenciables par la connaissance de leurs conditions de vie. Les ex-détenus, soit les sujets du présent écrit, marginalisés par leur passé criminel et les répercussions actuelles de celui-ci, en sont un exemple.

Un profilparticulier peut être approprié à l’ensemble de ces individus qui furent autrefois des criminels. Tout d’abord, bien que les proportions de la présence d’ex-détenus dans la population ne semblent point avoir fait l’objet d’une étude, étant absentes dans différentes sources fiables, le nombre d’individus en libération conditionnelle peut toutefois être un bon indicatif de la quantité de cette clientèlemarginalisée. Au Québec, 479.2 détenus, soit 147.99 détenus/100 000 québécois adultes, furent libérés sous conditions en 2008. À des fins de comparaison, en Ontario, le taux s’élevait à 217.3 détenus/100 000 ontariens adultes. Finalement, la même année, pour l’ensemble du Canada, le taux d’individus libérés sous conditions par 100 000 adultes fut de 385.10.

Ensuite, ces personnes marginalisées sontmajoritairement de sexe masculin. 96.2% des détenus étant des hommes (2002), l’omniprésence masculine est donc aussi inévitable chez les ex-détenus.

En ce qui à trait à l’âge, l’abandon de la carrière criminelle, lorsqu’elle a lieu, se fait généralement aux environs de la trentaine. Cela s’explique par le fait que plus un criminel avance en âge, moins il prend plaisir à poser des actesdélictueux. Tel qu’expliqué par plusieurs ex-détenus, en vieillissant, être un criminel est de plus en plus difficile, risqué et stressant puisque tu as moins de courage et de confiance personnelle. L’individu, étant donné ses nombreuses expériences passées, a davantage conscience des risques d’être arrêté et réincarcéré. Puis, la peur d’y rester, puisqu’un criminel ne sait jamais s’il se fera tirer à lasortie de la banque dans laquelle il vient de commettre un vol qualifié par exemple, augmente à chaque fois qu’il en est épargné. Finalement, un ex-détenu nomme dans la citation suivante une autre raison justifiant l’abandon de la carrière criminelle à la trentaine : «Rendu à 30 ans si un gars décide pas de prendre une autre direction, il va passer sa vie en dedans. Trente ans, c’est l’âgecritique car à 40 ans tu peux pu te trouver de job, donc tu continues à vol[1]. »

En ce qui à trait à l’obtention d’emploi, les ex-détenus ont deux fois plus de chance de se trouver un gagne-pain dans le domaine ouvrier, soit le travail manuel, que dans tout autre secteur. Bien que cette statistique date de 1999, les récents témoignages des individus visés semblent encore se conformer à cette donnée.Ensuite, plusieurs caractéristiques communes des ex-détenus relèvent de leur enfance. Tout d’abord, parmi l’ensemble de ces derniers, ceux qui ont quitté le foyer parental avant l’âge de 16 ans sont 5.1 fois plus nombreux que les autres. Puis, les ex-détenus qui ont abandonnés l’école avant l’âge légale de le faire (16 ans) sont dans leur cas 2.5 fois plus nombreux que ceux qui ont poursuivi.Finalement, une dernières caractéristique qui permet de compléter le profil de la clientèle marginale ciblée par le présent travail est son lieu de résidence. Bien qu’aucune statistique ne l’appuie, les ex-détenus témoignent préférer vivent en banlieue puisque ces régions diminue leurs risques de récidive. Au centre de Montréal, la possibilité de rencontrer d’anciennes connaissances issues...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phénomènes de société : La désinsertion sociale des ex-détenus
  • Détenu
  • Détenus
  • Ex
  • Ex
  • Ex
  • Réinsertions des détenus
  • La réinsertion des détenus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !