Les excès de la révolution

2418 mots 10 pages
Dissertation d’Histoire du droit :
Sujet : Les excès de la Révolution Française
Nous allons borner notre étude de la Révolution Française à la période qui sépare l’ouverture des Etats Généraux, le 5 mai 1789, le début du processus d’émancipation du peuple, et le coup d'Etat du 18 Brumaire An VIII, instauré par Napoléon Bonaparte, qui marque la fin de la suprématie de la représentation parlementaire. Par ailleurs, par le terme d’excès nous devons comprendre à la fois les excès de pouvoir et les excès de force et de violence. La Révolution française, qui a vu le renversement de la monarchie et l’établissement de la république, est une période de profondes transformations politiques et sociales. Pour la première fois de l’histoire française, le pouvoir se concentre entre les mains du peuple. Cette rupture avec l’Ancien régime ne c’est pas déroulé passivement : d’abord le peuple s’est émancipé de Louis XVI, puis le pouvoir a été disputé entre les différents camps du peuple même. En effet, même après cette émancipation, les problèmes persistent car les opinions diffèrent quand à la question de comment gouverner le pays et l’instabilité s’instaure rapidement. C’est une période marquée par une suite d’insurrections, de coups d’Etats, précarité et de conflits quasi permanents. Tout d’abord, nous allons voir les conditions qui vont faire naitre l’insurrection du peuple contre le pouvoir de Louis XVI et les excès qui en ont découlé, puis nous allons nous intéresser à l’instabilité politique suivant l’arrestation du roi et de nouveau les excès qui ont vu le jour lorsque le peuple se tourne contre lui-même. I. L’antagonisme entre roi et peuple A. Les événements qui précèdent l’antagonisme entre roi et peuple

La société et l'Etat sont caractérisés à l’époque par l'inadaptation et le disfonctionnement. On assiste à une exaspération sociale car la structure de la société est le reflet d'une stratification archaïque. L'opinion publique centre sa contestation sur le

en relation

  • Beethoven
    1411 mots | 6 pages
  • Question de droit administratif
    508 mots | 3 pages
  • Le repas festif et son évolution
    1413 mots | 6 pages
  • Napoléon bonaparte un héritage de la révoultion
    1050 mots | 5 pages
  • Recours pour excès de pouvoir
    1455 mots | 6 pages
  • Commentaire barnave
    1938 mots | 8 pages
  • La bourgeoisie et la révolution 1789 - 1799
    1537 mots | 7 pages
  • Napoléon
    2183 mots | 9 pages
  • Avignon dans la révolution
    840 mots | 4 pages
  • La révolution française
    1275 mots | 6 pages