Les femmes savante de moliere

8375 mots 34 pages
Analyse

Intérêt de l’action

Genre : “Les femmes savantes” sont une «grande comédie» avec des éléments de farce qui apportés par Bélise (le quiproquo sur les propos de Clitandre, la répétition du mot «chimères»), les pédants, Trissotin et Vadius, et la servante Martine (son langage où elle se plaît à l’enchaînement de proverbes). C’est une comédie de moeurs aux dialogues étincelants. Originalité : Molière y a mis beaucoup de lui-même, y expose ses propres idées. Il faut même penser que, s’il se déclare alors contre l'émancipation des femmes après avoir défendu, tout au long de son œuvre, leur liberté, il faut presque certainement supposer un grief personnel, une rancune particulière. Au fond, c'était de lui que Molière se moquait, lui qui, après avoir surveillé l'éducation de la toute jeune Armande Béjart, eut la faiblesse d'en faire sa femme, la voyait s'égarer dans la galanterie, les belles manières, le pédantisme, tout l'artificiel de la vie mondaine, devait constater l'échec de son mariage. Seule une blessure profonde, une amertume non cicatrisée peut expliquer ce raidissement. Ce fut la réaction d'un homme usé, d'un homme qui sentait la mort prochaine et qui ne pouvait pas pardonner la perte à jamais de tant de joies.
Mais il ne s'est pas privé, selon la tradition classique, d'emprunter à des confrères certains mouvements, certaines anecdotes. Bien avant 1672, il y eut des femmes prétentieuses qui se croyaient capables de rénover les mœurs, la langue, la littérature, la philosophie et voulaient régner autrement que par leurs charmes naturels, et des écrivains s'étaient emparés de ce type de femme pour le ridiculiser. Depuis un siècle, les érudits en ont découvert un grand nombre dont Molière aurait pu se servir :
- “Epicœne or The silent woman” (1609, “La femme silencieuse”), par Ben Johnson, où un pédant ridicule lit ses vers à des précieuses.
- “No hay burlas con amor” (“On ne badine pas avec l'amour”), par Calderon de la Barca

en relation

  • Les femmes savantes molière.
    710 mots | 3 pages
  • Les femmes savantes - molière
    628 mots | 3 pages
  • Les femmes savantes de molière
    2482 mots | 10 pages
  • Les femmes savantes, molière
    1451 mots | 6 pages
  • Molière les femmes savantes
    644 mots | 3 pages
  • Femmes savantes molière
    2116 mots | 9 pages
  • Les femmes savantes - molière
    727 mots | 3 pages
  • Les femmes savantes, molière
    380 mots | 2 pages
  • Les femmes savantes, molière
    2182 mots | 9 pages
  • Résumé "les femmes savantes" de molière
    1505 mots | 7 pages