Les fraçais et la république en france entre 1848 et 1914

599 mots 3 pages
La République en France de 1848 à 1914 (dissertation)

De 1948 à 1914 ( c’est la deuxième république en 48 / et la 3ème république en 70 (( elle se finit en 1940).

Une république est une forme de gouvernement non héréditaire, dans laquelle les gouvernants sont désignés par l'élection du peuple, ou d'une partie de celui-ci. Le terme de république s'oppose à ceux de royauté ou d'empire.

La Deuxième République, aussi appelée Seconde République (les deux se disent indifféremment[1]), est le régime politique de la France du 24 février 1848, date de la proclamation provisoire de la République à Paris, jusqu'au sacre de Louis-Napoléon Bonaparte le 2 décembre 1852, sacre amorcé - jour pour jour l'année précédente - par un coup d'État. Elle fait suite à la Monarchie de Juillet et est remplacée par le Second Empire .
La Deuxième République est un régime original dans l'histoire de France d'abord par sa brièveté, ensuite car c'est le dernier régime à avoir été institué à la suite d'une révolution. C'est enfin le régime qui applique pour la première fois le suffrage universel masculin en France et abolit définitivement l'esclavage dans les colonies françaises.

La Troisième République est le régime politique de la France de 1870 à 1940.
La Troisième République est le premier régime français à s'imposer dans la durée depuis 1789. Après la chute de la monarchie française, la France a expérimenté, en quatre-vingt ans, sept régimes politiques : trois monarchies constitutionnelles, deux républiques et deux Empires. Ces difficultés contribuent à expliquer les hésitations de l'Assemblée nationale, qui va mettre neuf ans, de 1870 à 1879, pour admettre de renoncer à la royauté et proposer une troisième constitution républicaine. Les délibérations vont progressivement aboutir à instaurer une République parlementaire de type bicaméral, où les deux chambres de l'Assemblée Nationale, la Chambre des députés et le Sénat, ont quasiment les mêmes prérogatives.
La définition des

en relation

  • Histoire politique contemporaine
    55942 mots | 224 pages
  • Droit
    46238 mots | 185 pages