Les grandes découvertes du 15 au 16 siècle

321 mots 2 pages
L'expression désigne généralement les grandes découvertes maritimes effectuées au xve et au xvie siècle. Mais les grands découvreurs ont eu des précurseurs dès l'Antiquité, puis ils ont eu des émules, aux xviie, xviiie et xixe siècles : les explorateurs. Il ne faut négliger ni les uns ni les autres dans une étude d'ensemble. La grande question est de savoir pourquoi et comment, à la fin du Moyen Âge, le mouvement de reconnaissance des Européens à travers le monde s'est rapidement accéléré.

Ici les différents facteurs de l'évolution historique doivent être pris en considération. Il n'est pas question de donner la priorité à l'un ou l'autre de ces facteurs selon une problématique simpliste et pourtant fréquente même chez des esprits avertis. Chaque facteur joue un rôle qui lui est propre. Sur le plan économique, c'est à la fois l'ambition d'une bourgeoisie arrivée à maturité, le besoin qu'elle a de débouchés pour ses capitaux et ses marchandises et le besoin de terres nouvelles pour une société aristocratique, maintenant à l'étroit en Europe. Sur le plan religieux, c'est, en même temps, l'idée de la croisade défensive, le souci de retrouver les frères chrétiens qui vivent au-delà de l'empire des infidèles, enfin le sens missionnaire de l'Église de nouveau en éveil. Sur le plan intellectuel, c'est la révolution technique et scientifique du xve siècle avec l'idée de la rotondité de la terre reprise de Ptolémée, avec l'usage de la boussole et le calcul de la latitude en pleine mer à toute époque de l'année grâce à l'astrolabe, ou à des instruments analogues, et aux tables de déclinaison ; c'est aussi le progrès de la construction navale, avec la caravelle, la nef améliorée, et bientôt le galion. Sur le plan politique enfin, c'est la fin de la Reconquista contre les Arabes dans la péninsule Ibérique, la fin de la guerre de Cent Ans, au nord des Pyrénées, et la naissance de la vocation maritime de l'Angleterre,

en relation

  • Les grandes caractéristiques de l'humanisme et de la renaissance
    1769 mots | 8 pages
  • Sophie
    290 mots | 2 pages
  • Je sais même pas
    520 mots | 3 pages
  • Situation de l 'emploi en france
    4262 mots | 18 pages
  • la shoah
    6378 mots | 26 pages
  • Le commentaire de l'incipit de la condition humaine
    1554 mots | 7 pages
  • Cours histoire : un siècle de transformation scientifique et technologique
    1232 mots | 5 pages
  • L'europe découvre le monde
    5710 mots | 23 pages
  • Circuler, habiter et consommer en belgique
    3530 mots | 15 pages
  • Le marché unique europeen est-il un succes sans limites ?
    1335 mots | 6 pages