Les handicapés à l'école

2470 mots 10 pages
Opération Lüttich
En Juillet 1944, la situation des troupes allemandes en Normandie est des plus tendues : les Anglo-Canadiens viennent de prendre Caen, et les Américains ont pris Avranches (au sud-ouest du Cotentin), d’où ils peuvent d’une part prendre les Allemands à Revers et d’autre part libérer la Bretagne. De plus, Montgomery déclenche une bataille acharnée à Falaise, qui sera décisive pour le sort de la guerre. Les troupes allemandes sont épuisées, et le front menace à tout moment de se rompre. Pour cela, Hitler imagine l’opération Lüttich : il espère couper la presqu’île du Cotentin entre Mortain et Avranche, avec une puissante offensive blindée. Ainsi, la 3ème armée de Patton sera isolée (Patton avait commencé à s’avancer vers la Bretagne) du gros des forces alliées, et privé de vivres et munitions il sera aisé de la battre. Ainsi, Hitler espère briser le moral des alliés, et émouvoir la population américaine. En plus de cela, la 7ème armée Allemande pourra regagner du terrain dans le Cotentin, et enrayer le risque d’encerclement.
Comme nous l’avons vu, cette opération sera exclusivement blindée. L’effort sera donc porté par le 47ème Panzerkorp du général von Funck, constitué de la 1ère Panzer Division SS (Leibstandarte Adolf Hitler) la 2ème Panzer Division SS (Das Reich) le 2ème Panzer Division, la 17ème Panzer Grenadier Division SS (Götz von Berlichingen), et la 116ème Panzer Division. Bien que nombreuses, ces divisions ne totalisent en fait que 150 chars et une trentaine de StuG.
Hitler chargea Günther von Kluge de diriger les opérations. Celui-ci, avait un avis beaucoup plus négatif sur l’issue de l’opération, et à vrai dire, il espérait plutôt pouvoir reformer les lignes de la 7ème armée et ensuite se retirer derrière la Seine, où les Allemands pourraient se défendre de manière plus efficace. Le général allemand surnommé der Kluge Hans (Hans le sage) était en fait conscient de l’état de fatigue et de délabrement de ses troupes, et de la maîtrise du

en relation

  • Handicap à l'école
    2126 mots | 9 pages
  • Les handicapés à l'école
    2109 mots | 9 pages
  • Le handicap à l'école
    1288 mots | 6 pages
  • L’intégration des handicapés à l’école.
    2542 mots | 11 pages
  • L'intégration des handicapés à l'école
    307 mots | 2 pages
  • Prise en charge du handicap à l'ecole
    1802 mots | 8 pages
  • Les handicapes sur le chemin de l’ecole a l’emploi
    2165 mots | 9 pages
  • La scolarisation des élèves handicapés à l'école primaire
    2998 mots | 12 pages
  • Le handicap
    4133 mots | 17 pages
  • La petite piggle
    1107 mots | 5 pages