Les noms de famille : sa forme, sa fonction et la mutation de l'attribution

Pages: 9 (2135 mots) Publié le: 24 février 2011
Le nom de famille : sa forme, sa fonction, la mutation de l'attribution
I Sa forme
A) L'histoire des noms de famille
B) L'origine des noms de famille
L'origine des noms français
La typologie des noms de famille
a) Les prénoms
b) Les surnoms
c) Les autres types
La particule et la préposition « de »
II Sa fonction
Les attributs de la personne : dation dunom et initiation
III La mutation de l'attribution Le nom des époux

Le nom de famille: sa forme, sa fonction, la mutation de l'attribution

Un nom de famille, un « patronyme », nous en portons tous un. Il nous précède à la naissance, il nous accompagne dans la vie quotidienne, il nous survit après la mort. Parfois la signification nous paraît évidente, mais souvent elle nous échappe. Il ya depuis cela sept ou huit siècles qu'une quête de l'histoire et de l'étymologie du premier « surnom », celui de l'ancêtre éponyme à commencé : ancien nom de baptême chrétien ou germanique, nom du lieu ou du fief, nom de profession ou de dignité, sobriquet physique ou moral, « délocutif » liturgique ou juron, sans oublier les noms d'enfants trouvés.

I Sa forme :

Au cours de l'histoire del'anthroponymie (étude, science des noms propres surtout des noms de famille), les noms ont été divisés en deux ensembles distincts.

Les noms individuels
Les premiers à apparaître sont les noms individuels, répartis en trois sortes :
Les prénoms (nom du baptême) sont ceux que l'on a reçus à la naissance ; on peut en posséder un ou plusieurs.
Les surnoms (ou sobriquet) sont ceux quel'on peut recevoir au cours de sa vie.
Les pseudonymes sont ceux que l'on se donne soit même pour une raison ou pour une autre.
Les noms individuels sont attachés au personnes qui les portent. Ils disparaissent à leur mort sans être transmis à qui que ce soit.

Les noms collectifs sont apparus plus tardivement, ce sont ceux qui nous intéressent ici : il s'agit des noms de famille. À l'heureactuelle en France, ils sont généralement uniques et demeurent héréditaires.

A) Histoire des noms de famille

Dans la plupart des civilisations antiques, un seul nom servait à désigner l'individu. Ce nom restait attaché à la personne dès sa naissance jusqu'à sa mort, sans être toutefois héréditaire.
Dans ces civilisations, seuls les romains utilisaient un système de trois noms :
Leprénom
Le gentilice ( relatif au lieu )
Le cognomen (surnom, devenu nom de famille )
Cependant, les gens du peuple ne portaient en général que deux noms : le prénom et le cognomen.
Lors de l'expansion romaine, le système des trois noms s'est étendu dans tout l'Empire, notamment la Gaule.
Suite aux invasions barbares du Vème siècle, l'Empire romain d'Occident est détruit, ce qui faitdisparaître le système des trois noms en Gaule.
La population adopte les coutumes des vainqueurs dont celle du nom individuel, qui ne se transmet pas d'une génération à l'autre. Ce système va perdurer jusqu'au Xème siècle. C'est à partir du XI siècle que le patronyme devient héréditaire. Face aux problèmes engendrés par un trop grand nombre d'homonymes, le nom individuel est peu à peu accompagné par unsurnom, qui tend à devenir héréditaire. Ce phénomène se rencontre d'abord parmi les familles nobles, puis s'élargit à l'ensemble de la population à partir du XII siècle.
À partir du XV siècle, le pouvoir politique s'intéresse aux noms de famille et règlemente progressivement son existence. En 1474, Louis XI interdit de changer de nom sans autorisation royale. En 1539, François Ier établitl'ordonnance de Villiers-Cotterêt, qui rendit obligatoire la tenue des registres d'état civil. Cette tâche fut destinée aux curés puisque le clergé était la seule « administration » présente dans tout le Royaume. Avec la Révolution Française, la tenue de l'état civil quitte le cadre de la paroisse. Elle est attribuée à l'état et est ajoutée dans ses attributions puisqu'elle se fait dans la mairie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les mutations de la famille
  • La famille et ses fonctions
  • Tpe, les mutations de la famille traditionnelle
  • La famille , un droit en perpétuelle mutation
  • La famille: un droit en perpétuelle mutation
  • La famille, un droit en perpétuelle mutation
  • les mutations chez la famille (sociologie)
  • Les fonctions et la forme de la monnaie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !