Les nouvelles formes d'organisation du travail

Pages: 10 (2312 mots) Publié le: 24 février 2011
I ) Les anciennes formes d’organisation du travail
A Le taylorisme
1- Les principes fondamentaux de OST :

L'ingénieur américain s’intéressait de près à cette nouvelle organisation du travail qui est en train d’émerger à la fin du 19ème siècle et constate que les ouvriers dans les usines ne travaillent pas d’une manière efficace et productive. Il engage donc une démarche fondée surl’observation d’ouvrier dans une usine afin de définir une « démarche scientifique » permettant d’améliorer la productivité du facteur travail.
Sa démarche scientifique repose donc sur les principes suivants ; l’observation des ouvriers travaillant à la réalisation d’un produit ; la décomposition du mode de production observé en en ensemble de tâches élémentaires identifiables et dissociables ; ladéfinition pour chacune de ces tâches de la meilleure manière de la réaliser (chronométrage du temps nécessaire à une action par exemple) ; la définition du processus de production le plus productif possible à partir de la description des tâches à exécuter et de leur organisation dans le processus de production.
A partir de cette démarche, F.W. Taylor définit le cadre de l’Organisation Scientifique duTravail qui s’appuie sur les principes suivants :
• Une séparation au sein de la fonction de production entre les fonctions de conception et d’organisation du travail et la fonction opérationnelles proprement dite : en ce sens, le mode de production est organisé en amont par des services spécialisés qui ont pour mission d’organiser de manière scientifique le mode de production qui sera adopté parl’entreprise. En aval, il ne restera plus aux services opérationnels qu’à appliquer les recommandations faites par le bureau des méthodes et donc les ouvriers deviennent des simples exécutants.
• Une organisation du mode de production fondée sur un modèle répétitif de tâches élémentaires simples : le travail étant décomposé selon des tâches faciles et rapides à exécuter, l’ouvrier est limité dans sontravail à la réalisation d’un nombre minimum de tâches spécialisées.
• Une organisation de la production fondée sur la succession des tâches élémentaires : d’un point de vue organisationnel, l’entreprise organise sa production dans l’espace de manière à faciliter l’exécution de ces tâches élémentaires (le poste de travail doit être ergonomique afin de faciliter le travail de l’ouvrier).
• Unerémunération des salariés fondée sur le critère de la productivité, c’est-à-dire que le respect des normes de production définies par le bureau des méthodes doit être un élément valorisant de la rémunération du travailleur.
Et puis pour résoudre le problème du désaccord éternel entre patrons et ouvrier (chaque partie ne fais pas exactement ce qu’elle doit faire) Taylor créa la journée loyale detravail c a d que les deux parties doivent se fixer un objectif lui permettant de s’entendre sur ce qui doit être exactement produit et sur ce qui dois être exactement payé. Cette création était une véritable révolution d’état d’esprit, une convergence des intérêts des employeurs et employés.



Autrement dit, le taylorisme peut avoir comme principe la division du travail, verticale si cettedivision est de qualité sociale, et donc, sépare les taches d’exécution et de conception. La division peut aussi être technique et donc horizontale ce qui vide le travail de son intérêt par la parcellisation des taches en opérations simples.
Enfin, « the one best way » est l’expression de la seule et unique façon de faire un travail en minimisant le temps tous en respectant une norme de geste.

2-Les limites du Taylorisme:

Les salariés sont d’autant plus efficaces dans une entreprise s’ils se sentent valorisés, reconnus dans leur travail. L’efficacité d’une organisation se révèle liée au collectif de travail, à des facteurs psychosociologiques ou affectifs que dégage le groupe. En négligeant la dimension humaine, le taylorisme s’expose à des limites.
L’OST crée des conditions...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les nouvelles formes d'organisation du travail
  • Les nouvelles formes d'organisation du travail en europe
  • Nouvelles formes d'organisation du travail, compétences et formation
  • Les nouvelles formes d'organisations du travail dans le secteur tertiaire
  • Les nouvelles formes d’organisation du travail dans une entreprise du secteur tertiaire
  • Le taylorisme, nouvelles formes d'organisations
  • les nouvelles formes d'organisation
  • Les différentes formes d'organisation du travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !