Les Parques

377 mots 2 pages
Les Parques (par euphémisme, parco signifiant: épargner) sont les divinités du destin, elles sont la transposition latine des Moires grecques.
On les représente comme des fileuses mesurant à leur gré la vie des hommes; elles sont au nombre de trois: Nona, Decima et Morta (Clotho, Lachesis et Atropos chez les Grecs).
On pense que ces trois fileuses sont les filles de Jupiter et de Thémis et les soeurs des Heures, mais selon une autre source, elles seraient nées de la Nuit au commencement des âges. Il semble également qu'à l'origine, les Parques fussent, dans le religion romaine, les démons de la naissance, mais ce caractère primitif s'effaça devant l'attraction des Moires grecques.
Les trois Parques ont chacune un rôle bien défini: Clotho (Nona) fabrique le fil de la vie, Lachésis (Decima) déroule ce même fil et Atropos (Morta) le tranche de ses ciseaux.
Les Parques sont le symbole de l'évolution de l'univers, du changement nécessaire qui commande aux rythmes de la vie et qui impose l'existence et la fatalité de la mort. Arracher un homme ou un héros à la mort (ou si l'on veut, en termes mythologiques, le faire remonter des Enfers) n'est possible que dans des cas exceptionnels et toujours en échange de quelque chose d'autre. En effet les Parques sont aussi inflexibles que le destin; elles incarnent une loi que même les dieux ne peuvent transgresser sans mettre l'ordre du monde en péril. Ce sont les Parques qui empêchent telle ou telle divinité de porter secours à un héros particulier sur le champ de bataille, lorsque son «heure» est arrivée.

Aucun mythe propre aux Parques n'a été écrit, mais on rencontre dans la littérature latine de nombreux mythes de descentes aux Enfers dans lesquels on nous raconte l'histoire tragique de ces dieux qui voient leur propre pouvoir combattu par celui de la Mort. Toutefois, elles aidèrent Jupiter dans son combat contre les géants et contre Typhon. Par contre elles furent trompées par Apollon qui les fit boire et elles

en relation

  • La genèse de la jeune parque
    4672 mots | 19 pages
  • Continuidad de los parques
    1281 mots | 6 pages
  • Continuidad de los parques
    1284 mots | 6 pages
  • Présentation du parque nacional de rapa nui
    421 mots | 2 pages
  • Continuidad de los parques-commentaire
    562 mots | 3 pages
  • J. pradel : la parque assistée par le droit, d. 2005, p 2106
    635 mots | 3 pages
  • Andalucia
    3525 mots | 15 pages
  • les fées
    1083 mots | 5 pages
  • Bokhchi
    496 mots | 2 pages
  • Los guardianes de la papa
    1487 mots | 6 pages