Les Philosophes Des Lumi Res R Viser Une Notion Histoire 4e Assistance Scolaire Personnalis E Et Gratuite ASP

675 mots 3 pages
un partenariat

collège
Lundi 23 mars 2015. Bonjour

Se connecter

Fiche

Réviser une notion

Rechercher

Exercices

Les philosophes des Lumières

Tableau de bord 4e

Histoire

S'inscrire gratuitement

L'Europe connaît au XVIIIe siècle un renouveau intellectuel majeur. Pour les contemporains, la pensée des philosophes permet de sortir enfin des « ténèbres » de l'ignorance, d'où le nom de
« philosophie des Lumières ». Qui sont ces penseurs ? Quelle a été leur influence politique ?

I. La pensée des Lumières
• Les philosophes des Lumières veulent étudier le monde concret et tout examiner à la lumière de la raison. Le maître mot de ces philosophes est « l'entendement », qui désigne la faculté de connaissance de l'homme.

Consulter le programme

• Ce rationalisme les conduit à développer une pensée laïque. La plupart d'entre eux sont déistes, c'est-à-dire qu'ils croient en l'existence d'un dieu en dehors de toute religion et critiquent la superstition et l'intolérance religieuse.
• La philosophie des Lumières s'intéresse à tous les domaines de la connaissance : elle est encyclopédiste. Ses deux principaux objets d'étude sont le monde et l'homme. Pour saisir le premier, il n'est plus question d'élaborer de grands « systèmes » censés expliquer le visible et l'invisible. Il faut, de manière plus modeste, observer, mesurer, décrire et classer. Cela marque le triomphe des sciences expérimentales.

II. Les grands philosophes
• C'est en Angleterre que l'on trouve les précurseurs du mouvement des Lumières : le philosophe
John Locke et le physicien anglais Isaac Newton. Le premier pense que l'homme progresse par l'expérience. Le second, contrairement à ses prédécesseurs, ne fonde pas ses études sur des intuitions ou des abstractions mais sur l'observation et la mesure. C'est ainsi qu'il met en évidence la loi de l'attraction universelle.
• C'est en France, cependant, que les idées des Lumières s'épanouissent dès le début du XVIIIe siècle.
Montesquieu critique

en relation