Les traités de westphalie

5636 mots 23 pages
LES TRAITES DE WESTPHALIE
1648

INTRODUCTION

Lucien Bély, à l’occasion d’un colloque célébrant le cent-cinquantième anniversaire de la signature des traités de Westphalie, écrit dans L’Europe des traités de Westphalie que ces derniers fixent les relations internationales pour plusieurs siècles et sont même d’une certaine manière « l’acte de naissance de l’Europe moderne ».
Ces traités sont signés le 24 octobre 1648 à Münster et Osnabrück, deux villes situées en Westphalie. Ils mettent fin à la Guerre de Trente Ans qui opposa la plupart des Etats européens et est considérée par les historiens comme la guerre la plus destructrice de l’humanité. Brièvement celle-ci se déroule en quatre étapes. Tout d’abord, de 1618 à 1630, la guerre est déclenchée au sein du Saint-Empire germanique et oppose catholiques protestants, le camp catholique dominant globalement durant cette période. De 1630 à 1636, l’entrée en guerre de la Suède donne cette fois-ci l’avantage aux protestants. La période allant de 1636 à 1644 est marquée par l’internationalisation de la guerre à l’échelle européenne avec l’intervention de la France et de l’Espagne, qui jusque là se limitait à des soutiens indirects dans chacun des camps. Le parti franco-suédois prend peu à peu l’avantage sur les Habsbourg à partir de 1640 et domine définitivement à partir de la victoire de Rocroi en 1643. En 1644 débutent réellement les négociations qui aboutissent en 1648 à la signature des traités de Münster et d’Osnabrück, respectivement par les catholiques et les protestants.
Si la guerre semble s’être déclenchée pour des motifs religieux et qu’au moment de la paix, catholiques et protestants signent séparément les accords, force est de constatée que la religion n’est pas le seul motif de Westphalie mais que c’est bien toute l’Europe, mise à feu et à sang pendant trois décennies, qu’il faut reconstruire : le politique prend le pas sur le religieux. Selon Arnaud Blin, dans 1648, La Paix de Westphalie, il y a

en relation

  • Relations internationales
    824 mots | 4 pages
  • ETAT
    945 mots | 4 pages
  • La paix de westphalie
    3481 mots | 14 pages
  • Guerre de trente ans
    1313 mots | 6 pages
  • Introduction historique au droit
    2410 mots | 10 pages
  • Un monde sans souverainete
    925 mots | 4 pages
  • Grotius et la naissance de l'europe moderne
    3226 mots | 13 pages
  • Monde unipolaire ou bipolaire ?
    1438 mots | 6 pages
  • Candide chapitre 1
    2401 mots | 10 pages
  • l'importance de grotius dans les relations internationales
    2626 mots | 11 pages