Les utopies humanistes

Pages: 8 (1989 mots) Publié le: 2 février 2011
Les utopies humanistes

L'utopie est la synthèse de mots grecs signifiant un « lieu qui n'est pas » et représente une réalité idéale et sans défaut. Dans les écrits, l’utopie se traduit par un régime politique idéal, une société parfaite ou encore une communauté d'individus vivant heureux et en harmonie. Devant la menace de la censure politique ou religieuse, les auteurs situent l'action dansun monde imaginaire, île inconnue par exemple (L'Île des esclaves, Marivaux, 1725), ou montagne inaccessible (la découverte de l'Eldorado, dans Candide, 1759).
Dans son texte, La ville d’Amaurote, l’écrivain Thomas More nous dresse le tableau idyllique d’une cité située sur l’île de Nulle Part. Il est intéressant de savoir qu’Amaurote signifie en grec « celle que l’on a du mal à voir ». Ons’aperçoit tout d’abord le mélange des éléments urbain et des éléments naturels. Concernant l’urbanisme, l’aménagement de la cité est frappant et donne au lecteur une impression positive de la ville. Les matériaux utilisés sont nouveaux, le pont « n’est pas soutenu par des piliers ou des pilotis, mais par un ouvrage en pierre » (lignes 1-2), la source est « entouré de remparts et incorporée à laforteresse » (ligne 7), les eaux sont amenés pas « des canaux en terre cuite » (ligne 8), l’eau de pluie est recueillit par « de vastes citernes » (ligne 10), un rempart est « coupé de tourelles et de boulevards » (ligne 11) et les chaussée font « vingt pieds de large » (ligne 16). Le narrateur fait un éloge de l’organisation des éléments de la cité. C’est pour lui une ville utopique qui met en application lesprincipes des humanistes. « La ville est reliée à la rive opposée par un pont » (ligne 1) (réalisé selon une nouvelle technique, ayant abandonné celle des piliers ou des pilotis du Moyen-âge). Ce pont est placé le plus loin de la mer « afin de ne pas gêner les vaisseaux » (ligne 3). La cité est située près de deux rivières alors de savants système de canalisation et de stockage d’eaux on été misen place. La source est protégée puisque « les gens d’Amaurote l’ont entourée de remparts et incorporée à la forteresse, afin qu’en cas d’invasion elle ne puisse être ni coupée ni empoisonnée » (lignes 7-8), ainsi elle reste potable. Et les rues sont dessinées de façon à « servir le trafic et pour faire obstacle aux vents » (lignes 14-15). Toute la ville a été organisé en se souciant du bien êtredes habitants et de leur défense. On note aussi l’importance accordée à l’eau pure et aux constructions rectilignes, larges, propres qui s’oppose à l’hygiène négligée du Moyen-âge. Amaurote est une localité à la pointe du progrès. Mais l’urbanisme ne sacrifie pas pour autant la nature. La ville est bordée de rivières, le cours d’eau « la traverse en épousant la pente et mêle ses eaux au milieu dela ville » (ligne 5). La nature est utilisée comme rempart : « un fossé sec mais profond et large, rendu impraticable par une ceinture de buissons épineux, entoure l’ouvrage de trois côtés ; le fleuve occupe le quatrième » (lignes 12-13), et se découvre aussi dans les maisons où « se trouve de vaste jardin » (ligne 17). La beauté du paysage est réelle. La rivière est « agréable à voir » (ligne4), les rues sont « bien dessinées » (ligne 14), « les constructions ont bonne apparence » (ligne 15) et les cultures sont « d’un tel éclat, d’une telle beauté » (ligne 24), d’une telle « harmonie » (ligne 25). Il est aussi fascinant d’étudier le mode de vie des habitants. Les portes « s’ouvrent d’une poussée de main » (ligne 20), comme une grande simplicité, et « il n’est rien là qui constitue undomaine privé » (ligne 21) : tout appartient à la communauté. De plus, la société est totalement égalitaire, « ces maisons en effet changent d’habitants, par tirage au sort » (lignes 21-22), on favorise le rôle du hasard, c'est-à-dire qu’on ne privilégie personne. Les habitants ont pour principale occupation de s’occuper de leurs jardins (un loisir simple en relation avec la nature), « ils...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Deux utopies humanistes
  • Humaniste
  • Les humanistes
  • Les humanistes
  • Les humanistes
  • Humaniste
  • Humaniste
  • Les humanistes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !