les vautours et les pigeons , commentaire

726 mots 3 pages
LES VAUTOURS ET LES PIGEONS

La Fontaine, grand écrivain du 17e siècle, est connut grâce a ses fables (1668-1694), qui ont été inspirées surtout par Phèdre et Esope. Ceux-ci sont des écrivains antiques, qui ont écrit des fables en proses, contrairement a La Fontaine, qui lui c’est plutôt intéressé à écrire des fables en vers décasyllabes ainsi qu’avec des rimes suivit. Les Vautours et les Pigeons est une des fables de Jean de La Fontaine, d’où nous cherchons à comprendre comment le fabuliste critique-t-il la guerre à travers d’une fable cynique et épique. Nous analyserons alors, tout premièrement, l’art de raconter du fabuliste, et ensuite, l’enseignement délivré.

La tragédie au 17e siècle est très a la mode, et c’est surtout à cause de cela, que La Fontaine utilise des éléments de la tragédie.
En effet, tout au long de cette fable, nous retrouvons un champ lexical de la mort : « morts » « ombres » « royaumes sombres » « guerres » « sang »… « fin ». Ainsi que des références mythologiques comme « Vénus », « Mars », « Prométhée », qu’utilise le fabuliste comme périphrase pour parler de son sujet. Nous remarquons aussi, de différentes étapes lors de la construction de la fable : le présentation de la situation (v. 1-10) ; récit de la guerre entre les vautours (v ;11-24) ; la paix et l’arrivé des pigeons (v.25-33) ; le massacre des pigeons (v.34-40) ; et pour finir, la morale (v. 41-45). Nous voyons donc, que la structure de cette fable, et la très proche à une tragédie dans la progression de l’histoire.
Cependant, nous ne retrouvons pas seulement la tragédie dans ce récit mais aussi, la bonne manie de Fontaine, qui est l’art de la concision. C’est ainsi que cette écrivain nous présente les personnages. Par exemple a la ligne 9, « au bec retors, a la tranchante serre », nous repérons tout de suite, les « sauvages » de l’histoire. Cette description intensifie le contraste entre les vautours et les pigeons, dont ces derniers sont représentés par un « col

en relation

  • La Fontaine
    529 mots | 3 pages
  • Le théme du voyage dans la litterature
    3828 mots | 16 pages
  • Fables la fontaine
    3381 mots | 14 pages
  • la fontaine et les fables
    6087 mots | 25 pages
  • complement_4b869e50c7650 1
    12800 mots | 52 pages
  • saint julien l'hospitalier
    6555 mots | 27 pages
  • Electre
    6298 mots | 26 pages
  • Analyse
    28670 mots | 115 pages
  • dissertation apolinaire
    28670 mots | 115 pages
  • frqegqegqerqr
    26853 mots | 108 pages