liberalisme et keynes

Pages: 5 (1044 mots) Publié le: 2 janvier 2015
Economie
Programme de l’année.

- Introduction à l’économie et aux courants de pensée
- Le rôle de l’Etat
- Les relations économiques internationales : - libre échange ; protectionnisme
- théorie du commerce international
-commerce extérieur français
- Firmes Multi Nationals (FMN)

- La croissance économique : - définition de la croissance
- facteurs de la croissance- l’évolution de la croissance

- Le développement durable

- Revenus et inégalités

L’épreuve d’économie-droit.

4h  2h dans chaque matières  Coeff 2

Un corpus de 4 à 7 documents

2 options : - note de synthèse en 3 questions (3 parties)
- 2 ou 3 questions rapides et une note de synthèse courte (2 pages maximun)

Contrôles continus.1 contrôle continu en économie ce semestre, on peut demander un devoir de rattrapage.

Chapitre 1 : Introduction à l’économie et au courant de pensée.
I. Introduction à l’économie.
A. Définition de la science économique.
Elle étudie comment satisfaire les besoins humains qui sont illimités à partir de ressource limitées.
Il faut réfléchir à l’organisation du système économique : - quoiproduire ?
- en quelles quantités ?
- qui produit ?
La richesse créée par la production doit être ensuite répartit entre les agents économiques (ménage, entreprise, état, actionnaires). La répartition de la richesse pause problème dans les pays riches parce que les inégalités des revenus augmente à nouveau (depuis 2004 en France).
On peut analyser l’économie sous deux angles macro et micro.B. Les principales actions économiques.

1. Production bien et service.

La production est assurée par les entreprises privées parfois pas des entreprises publique (à l’état) ou des associations.

2. Consommation des ménages.

Achat de bien et service : consommation marchande
Consommation non marchande : acte de consommation gratuit, service financé par des impôts

3. Epargne etinvestissement.

Epargne : part du revenu non consommé entre 14% t 17%

17/10/2014

3 utilisations possibles de l’épargne :

- la thésaurisation : épargne inactive

- le placement : épargne active qui rapporte quelque chose ou placement boursier (action, obligation)

- L’investissement : achat de bien immobilier, mobilier (art…)  pour le particulier.
Matérielle (bien de production)achat de locaux, investissement immatériel : R&D, dépense en formation, dépense en communication ou en logiciel. Il joue un rôle moteur dans l’économie, parce qu’il a un impact sur l’offre et la demande. L’investissement génère d’autre entreprise.
Action : une part du capital de l’entreprise, l’actionnaire a un droit de regard sur la gestion. L’actionnaire est rémunéré avec des dividendes.Obligation : représente un prêt fait à une entreprise (ou Etat) ; l’épargnent touche un intérêt mais n’a pas de droit de regard

Au contraire de l’épargne, la consommation : 50% du PIB l’investissement : 15% à 20%

4. Le rôle de l’Etat dans l’économie.

Ce rôle est très variable selon les pays, en général l’Etat intervient plus dans les Etats européen. Pour financer ces interventionsl’Etat met en place des prélèvements obligatoires mais ils sont encore plus élevés dans les pays scandinave.

Taux des prélèvements obligatoire : poids des prélèvements obligatoire par rapport à la richesse des pays. 46% du PIB pour la France.

5. Les relations économiques internationales.

Elles se renforcent à partir des années 80. 3 caractéristiques :

- développement du commerce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Libèralisme
  • Le libéralisme
  • Le libéralisme
  • Le libéralisme
  • Keynes
  • Keynes
  • Keynes
  • Le libéralisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !