Libertinage

742 mots 3 pages
I.Histoire du mot :

du latin libertinus, « esclave qui vient d’être libéré »

le terme apparaît pour la première fois en français sous la plume de Calvin et désigne alors des dissidents( qui rompt avec une autorité établie.) issus des sectes protestantes du nord de la France. Il désigne le gens qui practiquent une liberté de moeurs reposant sur la négation du péché et complètent cet anarchisme moral par l'appel à la communauté des biens. Ces libertins le sont donc à la fois sur le plan intellectuel et sur le plan des moeurs. Le déviationnisme religieux se voit ainsi très tôt associé à la dépravation des comportements et à la promiscuité, voire même à des tendances anarchistes redoutables à l'ordre social. Le sens s'élargissant rapidement, libertin et athée ne tardent pas à devenir synonymes: le libertin n'est plus seulement le membre d'une secte, mais tout esprit irréligieux. Cette signification péjorative s'accentue au cours du XVIIe siècle, où se développe, dans la spéculation philosophique, le mouvement dit "libertin",

II.Caractéristiques du libertinage?

le libertinage est un courant de pensée né au xvie siècle en Italie

dans sa version d’origine, le libertin est celui qui remet en cause les dogmes établis, c’est un libre penseur (ou libertin d’esprit) dans la mesure où il est affranchi, en particulier, de la métaphysique et de l’éthique religieuse (Exemple : Don Juan de Molière)

métaphysique : Réflexion philosophique qui a pour objet la connaissance rationnelle de la nature des choses

scepticisme, doute, esprit critique les libertins sont souvent athées, mais surtout sceptiques leur doute leur sert de base de recherche

Au 17ème siècle, on qualifie de « libertin » l’homme qui est affranchi des dogmes et pratiques de la religion et qui se caractérise par une attitude sceptique.

Scepticisme :dogme qui se base sur la doute.

Affirmant l’autonomie morale de l’homme face à l’autorité religieuse

Sur le plan politique, ils

en relation

  • Le libertinage
    750 mots | 3 pages
  • Libertinage
    1042 mots | 5 pages
  • le libertinage
    458 mots | 2 pages
  • Libertinage
    409 mots | 2 pages
  • Libertinage
    341 mots | 2 pages
  • Le libertinage
    4105 mots | 17 pages
  • Le libertinage
    419 mots | 2 pages
  • Le Libertinage
    1058 mots | 5 pages
  • le libertinage
    328 mots | 2 pages
  • Le libertinage
    418 mots | 2 pages