Linguistique

Pages: 78 (19264 mots) Publié le: 1 mai 2012
XI 

Les notions de style
Par Claire Lefebvre

Introduction
Cet article consiste en une revue des principales notions de « style », « registre », « niveau de langue », etc. (ci-après notions de style), mises au point dans les recherches effectuées depuis les vingt dernières années. Nous nous limitons à ces notions telles qu'elles ont été élaborées pour la langue parlée, excluant ainsi denotre propos les notions de style chez les littéraires, les stylisticiens et les rhétoriciens. Les notions de style discutées dans cet article sont issues des domaines de l'ethnologie, de la psychologie sociale et de la sociolinguistique. Traditionnellement, les linguistes ne se sont pas engagés dans des recherches concernant les questions stylistiques. Dans la section 1 de ce travail, nous enexpliquerons brièvement la raison. Tout au long de cet article, il deviendra évident que la discussion sur la notion de style est du ressort des disciplines qui effectivement s'en sont préoccupé. Avant de passer à la présentation et à l'étude des notions de style et de la contribution du développement de ces concepts à la définition de la notion de nomme linguistique, nous situerons brièvement ladimension stylistique de la variation linguistique dans l'ensemble des dimensions impliquant la variation linguistique et présenterons un bref aperçu de l'état de la recherche sur la variation stylistique.
Les dimensions de la variation linguistique
La variation linguistique s'exprime en fonction de plusieurs dimensions : la dimension géographique, où se manifestent les différences linguistiquesassociées aux régions; par exemple, la région de Québec est caractérisée par le fait que ses habitants ont tendance à« grasseyer » les /r/ alors que la région de Montréal est plutôt connue pour « rouler » ses /r/. Les Anglais ne prononcent pas les /r/ à la fin des mots, alors qu'aux États-Unis, le /r/ final se prononce dans la plupart des régions1. La dimension historique, où s'expriment lesdifférences linguistiques qui caractérisent une langue à divers stades de son évolution. Par exemple, au temps de Louis XIV on prononçait [we] ce qui se prononce aujourd'hui [wa]; ainsi le mot « roi » se prononçait [rwe] alors qu'aujourd'hui on le prononce [rwa]. On trouve encore aujourd'hui dans le français du Québec, aussi bien que dans d'autres dialectes du français, des réminiscences de la prononciation[we] du XVIIe siècle dans des mots comme « moi » souvent prononcé [mwe] ou « toi » prononcé [twe]. Le fait que [we] se soit transformé en [wa] n'a rien d'extraordinaire en soi. Ce n'est qu'un des multiples exemples de changement linguistique inhérent à toutes les langues vivantes du monde. La dimension sociale exprime la variation linguistique « corrélable » avec les divers groupes qui composentune société (classes sociales, groupes d'âge, groupes ethniques, etc.). Ainsi, à New York, la prononciation du /r/ en finale de syllabe (p. ex. sources, sources), ou en finale de mot (p. ex. for, pour) est associée aux classes les plus élevées dans l'échelle sociale alors que la non-prononciation du /r/ est associée, au contraire, aux groupes les moins élevés. Enfin, la dimension stylistiqueexprime la variation linguistique « corrélable » avec les situations dans lesquelles la langue est utilisée. Ainsi Labov (1966, 1972) a montré qu'à New York plus la situation est formelle, plus on a tendance à prononcer le /r/ final, et ce dans tous les groupes sociaux, même ceux qui sont les plus portés à omettre le /r/ final dans les situations informelles. À New York, la prononciation du /r/ estdonc plus prestigieuse que sa non-prononciation. Notons ici qu'il n'y a pas de motivation intrinsèque à cet état de fait; en effet, cette situation ne fait que refléter le choix conventionnel d'une communauté; la preuve en est qu'en Angleterre on a fait le choix inverse : la non-prononciation du /r/ y est plus prestigieuse.

Je remercie Pieter Muysken et René Appel pour avoir discuté avec moi de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique
  • Linguistique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !