Looooool

503 mots 3 pages
Tout d'abord, comme l'a dit Milan Kundera, "l'esprit du roman est l'esprit de complexité". En effet, la plupart des romans des plus grands auteurs de toutes nationalités sont difficiles non seulement par la construction mais aussi par l'intrigue même ou les personnages. Dans un premier temps, il existe des romans où le lecteur doit avoir un bon esprit d'analyse pour réussir à le comprendre. Ainsi les romans épistolaires tels que Les liaisons dangereuses de Laclos sont parfois un peu déroutants, notamment lorsque la lettre qui précède celle que nous lisons a été enlevée par l'auteur. Il ne nous reste plus qu'à imaginer ce qui a pu être échangé entre les personnages auparavant. C'est aussi le cas du célèbre roman de Steinbeck, Les raisins de la colère où l'auteur même deux plans parallèlement, un où il est question de l'intrigue en elle-même et le deuxième qui est plus général, appliqué à la situation du pays durant la crise de mille neuf cent vingt-neuf. Le lecteur ne doit alors perdre de vue aucun de deux plans exposés.
De plus, dans les romans, le sort ou la fatalité semblent s'acharner contre les personnages principaux, ce qui les met dans des situations hors du commun. Ainsi dans les romans de Zola, et plus précisément dans Germinal, le destin joue fatalement contre Catherine, fille de mineurs. D'une part elle est très pauvre, tombe malade, d'autre part elle reste coincée dans la mine mais ne meurt pas tout de suite, puis elle ne s'entend plus avec sa famille, a un mari qui la bat... Bien qu'écrivant des romans réalistes, Zola, a dû faire vivre à ses personnages des malheurs qui appartenaient à plusieurs personnes dans la vie réelle, ce qui augmente la complexité. Les relations entre les différents personnages peuvent elles aussi compliquer le roman. ainsi, dans La nouvelle Héloïse, Rousseau idéalise la relation triangulaire en amour. c'est ce qu'il aurait souhaité vivre avec Madame d'Houtetot de Saint-Lambert. Mais, étant impossible dans la réalité, il a

en relation

  • Looooool
    16235 mots | 65 pages
  • Looooool
    10185 mots | 41 pages
  • Looooool
    1177 mots | 5 pages
  • Commerce international
    3098 mots | 13 pages
  • Fiction
    73280 mots | 294 pages