mémoire

Pages: 17 (4033 mots) Publié le: 4 janvier 2015
 CHAPITRE I. GENERALITES SUR LES PIEUX
1. INTRODUCTION
Les fondations profondes permettent de reporter les charges d’un ouvrage au niveau des couches situées en profondeur. Elles sont en général utilisées quand la résistance des couches des terrains superficielles n’est pas suffisante pour supporter les charges transmises par une fondation superficielle ou que les tassements induits par cetype sont trop importants.
Les pieux (ou fondations profondes) permettent de profiter des couches résistantes, sur des sites présentant des caractéristiques mécaniques insuffisantes, pour la reprise des efforts transmis par les ouvrages. Ces efforts sont repris par l’inclusion sous forme de frottement latéral, mobilisé le long du fût du pieu, et de la résistance en pointe.
2. DEFINITIONS
Unefondation profonde est caractérisée par la manière dont le sol est sollicité pour résister aux charges appliquées.
- résistance en pointe
- par frottement latéral
- résistance de pointe et frottement latéral (cas courant)
Ses dimensions sont définies par:
D : Longueur de fondation enterrée dans le sol
B : largeur de la fondation ou diamètre
Au-delà de D/B> 6, et D> 3, nous sommesdans le domaine des fondations profondes figure (1-1).

Figure1-1 : Le domaine de fondation profonde
D’une manière générale, les fondations profondes sont souvent désignées par le terme de « pieu»
Un pieu est une fondation élancée qui reporte les charges de la structure sur des couches de terrain de caractéristiques mécaniques suffisantes pour éviter la rupture du sol et limiter lesdéplacements à des valeurs très faibles. Le mot pieu désigne aussi bien les pieux, les puits et les barrettes. On désigne par pieu, une fondation profonde réalisée mécaniquement et par puits une fondation profonde creusée à la main sous la protection d’un blindage.
Une barrette est un pieu foré de section allongée ou composite (en T ou en croix par exemple)
Les trois parties principales d’un pieusont
La tête,
La pointe,
Le fût compris entre la tête et la pointe.
La longueur d’ancrage h est la longueur de pénétration du pieu dans les couches de terrain résistantes. D’un point de vue mécanique on distingue la longueur D du pieu de la hauteur d’encastrement mécanique De. Cette valeur de De tient compte du fait que les caractéristiques mécaniques de la couche d’ancrage sontnettement supérieures à celles des sols de couverture traversés par le pieu figure (1-2).

Figure 1-2 : Définition de la hauteur d'encastrement géométrique D et mécanique De
Le fascicule 62 titre V définit une hauteur d’encastrement équivalente De selon la formule suivante :
Pour le pressiomètre :


avec:
pression limite nette équivalente
pression limite nette à la profondeur z
d: pris engé01néral égal à 0
D : hauteur d’encastrement réelle du pieu
La valeur de la pression limite nette équivalente est donnée par la formule :

Avec :
a : max
b : min
h : la hauteur de la couche résistance dans la quelle la pointe ancastré.
Pour le pénétromètre

avec la résistance de pointe (ou résistance de cône) mesurée .
En fonction du rapport on admet les limites suivantes :
 : ils’agit de fondations superficielles,
 : il s’agit de fondations semi-profondes
 : il s’agit de fondations profondes,
3. HISTORIQUE
Des pilots en bois ont été utilisés dès l'époque préhistorique. De nombreux ouvrages anciens conservés jusqu'à nos jours sont fondés sur pieux, en particulier en Hollande et en Italie (le Campanile de Venise, datant de l'an 900, comporte des pieux battus). Les pieuxanciens étaient battus à la masse ou à l'aide d'un mouton actionné à la main, le relevage s'effectuait par un système de cordes et poulie (sonnette à taraude, figure 1-3) et l'enfoncement était obtenu par la chute libre de la masse sur le pieu (battage au mouton sec). Dans la fabrication des pieux, l'acier et le béton (quelquefois la conjugaison des deux) Sont pratiquement aujourd'hui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mémoire et mémoires
  • Mémoire
  • Memoire
  • Mémoire
  • MEMOIRE
  • Memoire
  • Memoire
  • memoire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !