Macroéconomie

2014 mots 9 pages
Cours d’introduction au raisonnement économique

Introduction :
- Intro = la grâce du 14 juillet
- Comment définir la discipline ?
- Détails pratiques sur le cours
- Trois principes fondamentaux
- La diversité des sujets traités

1. La grâce du 14 juillet :
En 2007, il n’y a pas eu de grâce présidentielle = débat extrêmement vif mais réducteur dans les médias, se sont focalisés sur l’aspect le plus crucial, lorsqu’on a un univers carcéral surpeuplé, la grâce peut gérer le stock des prisonniers.
Mais deux questions non évoquées :
- Une grâce conduit-elle à une augmentation de la criminalité après la libération ?
Quand on libère un grand nombre de prisonniers, récidives possibles sur long terme ???
- Une grâce étant anticipée, conduit-elle une augmentation de la criminalité avant la libération ?
Cela pourrait modifier le comportement des individus.
Il n’y a pas eu de débat sur les politiques d’accompagnement à la sortie de prison. On ne peut pas traiter la première question sans politique d’accompagnement qui en dépend.

Etudes de deux économistes italiens (sept 200è) Barbarino et Mastrobuani

Avec le graph qui représente l’évolution de la pop carcérale qui a très fortement baissée en 2006 : 1/3 a été libéré soit 20000. Dans les jours qui ont suivi l’amnistie, le nombre de vol de banque ont été multiplié par 1,8 donc on se dit que la libération ne s’est pas faite dans les bonnes conditions mais cela pourrait être une simple corrélation (mais troublante).
Les auteurs ont essayé d’aller plus loin, ils sont allés voir dans les régions italiennes (certaines régions ont libérées plus de 80% de la pop carcérale, en moyenne 33%). La réponse a été oui : il y avait une corrélation dans le temps et l’espace = ils ont donc conclu positivement à la première question.
Cette politique pénale implique des décisions politiques mais en regardant des données à partir de chercheurs en sciences sociales, on peut éclaircir la question pour permettre aux

en relation

  • Macroéconomie
    938 mots | 4 pages
  • Macroéconomie
    2342 mots | 10 pages
  • macroeconomie
    7051 mots | 29 pages
  • Macroeconomie
    2530 mots | 11 pages
  • Macroéconomie
    1389 mots | 6 pages
  • Macroéconomie
    5745 mots | 23 pages
  • macroéconomie
    1000 mots | 4 pages
  • Macroéconomie
    407 mots | 2 pages
  • Macroéconomie
    51281 mots | 206 pages
  • La macroéconomie
    15944 mots | 64 pages