Mandela

735 mots 3 pages
Rolihlahla Mandela est né le 18 juillet 1918 dans le village de Mvezo , au bord de la rivière Mbashe au Transkei, dans la province de l'actuel Cap-Oriental enAfrique du Sud. Le prénom de Mandela, Rolihlahla signifie « enlever une branche d'un arbre » ou, plus familièrement, « fauteur de troubles ». Il est le fils d'une famille royale Thembu de l'ethnie Xhosa, qui règne sur ce territoire . D'après le généticien Luigi Cavalli-Sforza, il est pour moitié Hottentot, c'est-à-dire un bochiman, une population le plus souvent méprisée par les Xhosas qui fait partie des Bantous . Son arrière-grand-père paternel est Inkosi Enkhulu, ou roi du peuple Thembu. Un des fils du roi, qui s'appelait Mandela, est le grand-père du futur Nelson et est à l'origine de son nom de famille. Cependant, les descendants de cette branche de la famille n'étaient pas éligibles à la succession du trône thembu. Son père, Gadla Henry Mphakanyiswa est un conseiller en chef des Xhosa (plus précisément de la tribu des Thembus) qui décède alors que son fils est âgé de 9 ans. Mandela quitte sa région natale en compagnie de sa mère, Nongaphi Nosekeni Mandela. Il va vivre chez Jongitaba Dalyndiebo, régent du peuple Thembu qui s’est proposé de devenir le tuteur du petit Rohlilahla à la mort de son père.
Diplômé, il rejoint l'université de Fort Hare, la seule université acceptant les Noirs pour y entamer des études en droit. Il y rencontre Oliver Tambo qui devient son ami et collègue. Il y découvre le nationalisme africain, n'est pas convaincu par lemarxisme diffusé par le Parti communiste sud-africain et adhère à la doctrine de non-violence prônée par Gandhi. Gandhi, qui avait commencé sa résistance non-violente alors qu'il était en Afrique du Sud, influence non seulement les méthodes de Nelson Mandela mais aussi celle de plusieurs générations d'activistes anti-apartheid qui y voient une méthode pour lutter contre l'oppression et le colonialisme. Intéressé par le débat politique concernant le soutien ou la

en relation

  • mandela
    1056 mots | 5 pages
  • mandela
    10460 mots | 42 pages
  • mandela
    504 mots | 3 pages
  • Mandela
    1121 mots | 5 pages
  • mandela
    1204 mots | 5 pages
  • mandela
    431 mots | 2 pages
  • mandela
    1201 mots | 5 pages
  • Mandela
    1247 mots | 5 pages
  • mandela
    481 mots | 2 pages
  • mandela
    755 mots | 4 pages