Marc levy

Pages: 356 (88925 mots) Publié le: 18 mars 2012
Marc Levy

L’ÉTRANGE VOYAGE DE MONSIEUR DALDRY
Roman

Robert Laffont

« Les prévisions sont difficiles à faire, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. » Pierre DAC

À Pauline À Louis À Georges

— Je ne croyais pas à la destinée, aux petits signes de la vie censés nous guider vers les chemins à prendre. Je ne croyais pas aux histoires des diseuses de bonne aventure, aux cartesqui vous prédisent l’avenir. Je croyais à la simplicité des coïncidences, à la vérité du hasard. — Alors, pourquoi avoir entrepris un si long voyage, pourquoi être venue jusqu’ici si tu ne croyais à rien de tout cela ? — À cause d’un piano. — Un piano ? — Il était désaccordé, comme ces vieux pianos de bastringue échoués dans les mess d’officiers. Il avait quelque chose de particulier, ou peut-êtreétait-ce celui qui en jouait. — Qui en jouait ? — Mon voisin de palier, enfin, je n’en suis pas tout à fait certaine. — C’est parce que ton voisin jouait du piano que tu es là ce soir ? — D’une certaine façon. Lorsque ses notes résonnaient dans la cage d’escalier, j’entendais ma solitude ; c’était pour la fuir que j’avais accepté ce week-end à Brighton. — Il faut que tu me racontes tout depuis ledébut, les choses m’apparaîtraient plus clairement si tu me les présentais dans l’ordre. — C’est une longue histoire. — Rien ne presse. Le vent vient du large, le temps est à la pluie, dit Rafael en s’approchant de la fenêtre. Je ne reprendrai la mer que dans deux ou trois jours, au mieux. Je vais nous préparer du thé et tu me raconteras ton histoire, et tu dois me promettre de n’oublier aucundétail. Si le secret que tu m’as confié est vrai, si nous sommes désormais liés pour toujours, j’ai besoin de savoir. Rafael s’agenouilla devant le poêle en fonte, ouvrit la trappe et souffla sur les braises.

La maison de Rafael était aussi modeste que sa vie. Quatre murs, une seule pièce, une toiture sommaire, un plancher usé, un lit, une vasque surplombée d’un vieux robinet d’où l’eau coulait à latempérature du jour, glaciale en hiver et tiède en été quand il aurait fallu le contraire. Une seule fenêtre, mais elle ouvrait sur l’embouchure du Bosphore ; depuis la table où Alice était assise on pouvait voir les grands navires s’engager dans le détroit et, derrière eux, les rives de l’Europe. Alice but une gorgée du thé que Rafael venait de lui servir et commença son récit.

1. Londres,vendredi 22 décembre 1950

L’averse tambourinait sur la verrière qui surplombait le lit. Une lourde pluie d’hiver. Il en faudrait bien d’autres pour finir de laver la ville des salissures de la guerre. La paix n’avait que cinq ans et la plupart des quartiers portaient encore les stigmates des bombardements. La vie reprenait son cours, on se rationnait, moins que l’année précédente, maissuffisamment pour se souvenir des jours où l’on avait pu manger à satiété, consommer de la viande autrement qu’en conserve. Alice passait la soirée chez elle, en compagnie de sa bande d’amis. Sam, libraire chez Harrington & Sons et excellent contrebassiste, Anton, menuisier et trompettiste hors pair, Carol, infirmière récemment démobilisée et aussitôt engagée à l’hôpital de Chelsea, et Eddy qui gagnait savie un jour sur deux, en chantant au pied des escaliers de la gare Victoria ou dans les pubs quand cela lui était permis. C’est lui qui suggéra, pendant la soirée, d’aller faire une virée le lendemain à Brighton pour célébrer la venue de Noël. Les attractions qui s’étendaient le long de la grande jetée avaient rouvert et, un samedi, la fête foraine battrait son plein. Chacun avait compté la monnaieau fond de ses poches. Eddy avait récolté un peu d’argent dans un bar de Notting Hill,

Anton avait reçu de son patron une petite prime de fin d’année, Carol n’avait pas un sou, mais elle n’en avait jamais et ses vieux copains étaient habitués à toujours tout payer pour elle, Sam avait vendu à une cliente américaine une édition originale de La Traversée des apparences et une seconde...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marc Levy
  • Marc levy
  • Elle Et Lui Marc Levy
  • marc levy
  • marc levy
  • Marc levy
  • "Ou es-tu" de marc lévy
  • Marc levy

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !