« Marketing pour association, l’efficacité au service de vos valeurs », de françois mayaux et robert revat, ed. liaisons, 1993.

2291 mots 10 pages
CCD, octobre 2007 : Notes de lecture

« Marketing pour association, l’efficacité au service de vos valeurs », de François Mayaux et Robert Revat, Ed. Liaisons, 1993.

page 31 : le projet d’association (ie l’identité de l’association)

- l’environnement évolue : objectifs initiaux peuvent être caducs ou nécessiter des ajustements concernant sa vocation ou son fonctionnement.
- la concurrence s’intensifie : le nombre de + en + important d’associations impose de définir + précisément une différence et une spécificité (en terme marketing = un positionnement) : donc, il faut expliciter ses différences et apprendre à communiquer les caractères les + valorisants et les + attractifs.
- les motivations internes changent
- la force de l’habitude fait dévier les associations
- la nécessité d’un référentiel commun : le manque de clarté concernant les objectifs et le fonctionnement de l’association génèrent fréquemment interrogations, doutes et démotivations. Donc, faut un projet d’association.
Les questions à se poser avant de concevoir une plaquette par ex : - quelle est notre mission ? que voulons-nous dire ? à qui ?

Le diagnostic marketing : à l’externe (= environnement) et à l’interne
Ce diagnostic est à mener avec un groupe de travail, ce qui permet de commencer au sein de l’association un travail de sensibilisation à la démarche d’élaboration du projet et d’insister ainsi sur le caractère collectif du projet d’association ; avec un intervenant extérieur, c’est encore mieux.

1) L’analyse de l’environnement :
1° lister les facteurs d’environnement (économique, social, géographique, politique et concurrentiel)
2° classer et regrouper les informations
3° hiérarchiser les contraintes et opportunités

2) L’analyse interne
A la suite de l’analyse de l’environnement, l’association est capable d’envisager les actions qu’il conviendrait de faire mais il faut maintenant s’interroger sur la faisabilité de ces actions et donc envisager les

en relation

  • Etudiant
    39314 mots | 158 pages