marlich

Pages: 2 (478 mots) Publié le: 16 janvier 2014
Les prisons françaises (191 établissements au 1er janvier 2012) sont des lieux privatifs de liberté gérés par l'administration pénitentiaire, elle-même rattachée au ministère de laJustice depuis 1911. Le rôle de la prison en France est de protéger la société contre les individus dangereux. Au-delà de la privation de liberté, cela passe également par la mise en œuvre de leur réinsertion afin deprévenir le risque de récidive.
En juillet 2013, la capacité d'accueil des 191 prisons françaises était de 57 320 places. Un total de 68 569 détenus y était incarcéré.
« Une société se juge à l’étatde ses prisons » ou « l’État de droit ne doit pas cesser à la portes des prisons » (Albert Camus).

Le problème des prisons est un sujet explosif pour la France : conditions de vie dégradantes,violence, racisme, défaillance du système sont les conséquences d'une surpopulation qui vient d'atteindre un chiffre record. Nous nous demanderons quel est l’état des lieux des prisons de la vie carcéraleen France ?

Tout d’abord sur le plan médical :
Il y a moins d’accès aux soins en prison qu’à l’extérieur, alors que les personnes incarcérées sont dans un état sanitaire bien plus dégradé. Ilpeut être très difficile d’obtenir une consultation spécialisée en prison. 

Les cahiers de liaison médicaux électroniques entre personnels soignants ne respectant pas le secret médical. Présence desmatons lors des consultations, également contraire au principe du secret médical. Dix fois plus de tuberculose qu’à l’extérieur. Nombreux problèmes de santé dus à la surpopulation et au manqued’hygiène. 

Le risque de contamination par le VIH et les hépatites lors des consultations dentaires est 8 fois plus élevé qu’en milieu ouvert.
Certains détenus seraient atteints de troubles psychotiques.Augmentation constante de la demande de consultations médico-psychologiques en prison et manque de moyens pour y répondre. 

Le développement des hôpitaux-prisons (unités hospitalières...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !