Me graffiti, art ou dégradation?

Pages: 5 (1158 mots) Publié le: 26 janvier 2011
Le Graff

Problématique :Le graff moyen d’expression ou vandalisme ?

Introduction :
Dans ce projet d’ECJS nous parlerons du graff abréviation du mot graffiti. Le graff est une inscription calligraphiée ou un dessin tracé, peint ou gravé sur un support qui n'est normalement pas prévu à cet effet. Le graff est apparut dans les années 1970 au Etats-Unis puis c‘est développer pour arriverjusqu‘en France. Le graff est pour certaine personne considéré comme un acte de vandalisme donc d’acte déviant et pour d’autre une forme d’art, un moyen d’expression. Dans ce projet nous expliquerons ce qu’est réellement le graff et nous essayerons de déterminer si le graff est un acte de vandalisme ou moyen d’expression, une forme d’art.

I Le graff un moyen d’expression :

Les différentesutilisation du graff:

- De nombreuses raisons expliquent l'existence des graffitis.
Certains graffitis relèvent de la communication pure et servent donc à diffuser un message, par exemple un message politique, souvent (mais pas uniquement) un message politique clandestin : nationalismes régionaux en Irlande du nord, en Bretagne ou en Corse, « V » de la victoire et de la liberté sous l'occupationnazie, etc. Ce genre de graff peut être comparer au Rap qui lui aussi est un moyen de communication, d’expression mais qui par contre est diffuser par la parole (oralement) et pas par le dessin comme le graff.

- Les graffitis peuvent servir à baliser, délimiter un territoire, comme le font les gangs criminels tels que les Crips et les Bloods à Los Angeles.

- Parfois les graffitis peuvent êtredécrits comme des réactions à d'autres messages diffusés dans l'espace urbain, telles que les publicités détournées (Le Pen se voit ajouter is ou dre ou dans le film la Haine le panneau publicitaire « le monde vous appartiens » que les jeunes changes en mettant « le monde nous appartiens ». ) ou commentées (« non à la malbouffe ! », « halte au porno ! ») et les panneaux de signalisation, ou desdétournements d'autres graffitis (« vive le roi », qui devient « vive le rôti » dans les années 1930 en France).

L’histoire du graff:

Le graffiti « hip-hop », ou « tag », qui représente 90 % des graffitis aux États-Unis[21] et sans doute autant dans la plupart des pays, est un cas complexe. Il se donne souvent des ambitions esthétiques mais constitue dans le même temps une forme de langagesecret, destiné à n'être compris que par une population limitée, ce qui ne va pas sans irriter le public qui perçoit bien qu'on lui impose la vue d'images qui ne lui sont pas destinées[22].
C'est le paradoxe du tag : ses auteurs recherchent les meilleurs emplacements et en posent un maximum mais les rendent le plus illisible possible. Le « tag » a effectivement sa culture propre. Chaque tagueur a unpseudonyme et une signature (blaze) qu'il utilise pour revendiquer des œuvres ambitieuses mais aussi (plus couramment, car c'est plus facile), pour signaler sa présence dans un lieu et se faire connaître, transformant la ville en une sorte de jeu de piste et de stratégie géant. Un tagueur peut avoir plusieurs talents : une capacité à peindre dans des endroits difficilement accessibles, l'énergieet le culot suffisants pour écrire son nom partout (le vocabulaire consacré est explicite : "exploser", "détruire", "cartonner"...) ou encore un talent artistique véritable.

Le but du tag:

Le but final du « tag » est apparemment difficile à expliquer : adrénaline ? Célébrité locale ?... C'est la forme de graffiti qui déclenche le plus de controverses, notamment du fait de l'ampleur duphénomène mais aussi, sans doute, du fait qu'il est l'expression d'une culture bien définie.
Pour certaines personnes, le tag est avant tout du vandalisme dont le but est alors la destruction ; ils peignent alors illégalement. Mais pour d'autres, le graffiti est un art de vivre, un loisir qu'ils pratiquent dans des terrains légaux, cette frontière entre ces deux faces est parfois inexistante : un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Graffiti art
  • Exposé art, le graffiti
  • Tpe : graffiti art ou vandalisme ?
  • Graffitis tag : art ou vandalisme
  • Les graffiti acte de vandalisme ou art ?
  • Graffiti art appliques
  • Graffitis, art et communication dans la ville
  • Du graffiti au street art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !