mersault

353 mots 2 pages
« Loin d’être privée de toute sensibilité, une passion profonde l’anime, la passion de l’absolue et de la vérité. » affirme Albert Camus concernant le personnage de Meursault dans son roman l’Etranger écrit en 1942. Le personnage narrateur de Meursault peut apparaître insensible en première approche, mais finalement c’est un personnage passionné d’absolu et de vérité. Nous verrons en quoi les exemples montrent que Meursault est un personnage indifférent mais sensuel, ensuite, nous montrerons que sa vie se résume en une quête de vérité qui le conduira à la mort.

Meursault serait-il dépourvue d’âme, la première lecture est trompeuse, Meursault est en fait un personnage indifférent, indifférence tout d’abord vis-à-vis des autres, de Marie sa maîtresse lorsque celle-ci le demande en mariage « m’a demandé si je voulais me marier avec elle. J’ai dit que cela m’était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. » (Partie 1, chapitre 5). Cette indifférence déconcertante se retrouve avec son patron, lorsque celui-ci lui propose un travail à Paris « et il voulait savoir si j’étais disposé à y aller. Cela me permettrait de vivre à Paris et aussi de voyager une partie de l’année. […] J’ai dit que oui mais que dans le fond cela m’était égal. » (Partie 1, chapitre 5). De la même façon, avec Raymond son voisin de palier lorsqu’il « m’a demandé encore si je voulais être son copain. J’ai dit que ça m’étais égal » (Partie 2, chapitre 3). Il parle à chaque personne sans aucune distinction affective ou professionnel « ça m’est égal » est la phrase de l’indifférence de Meursault a l’égard des êtres mais aussi des valeurs. Egalement, Meursault est indifférent vis-à-vis des valeurs social, à l’égard du mariage, de la mort, de l’amitié avec Raymond et finalement de la justice. Cette indifférence fera l’objet de sa condamnation à mort : « il a déclaré que je n’avais rien à faire avec une société dont je méconnaissais les règles les plus essentielles

en relation

  • Mersault
    1472 mots | 6 pages
  • Mersault
    609 mots | 3 pages
  • mersault
    410 mots | 2 pages
  • mersault commentaire
    504 mots | 3 pages
  • Plaidoirie en faveur de mersault du livre l'etranger de a. camus
    608 mots | 3 pages
  • L'étranger
    1938 mots | 8 pages
  • L'étranger
    2957 mots | 12 pages
  • L'étranger de camus
    1942 mots | 8 pages
  • Camus
    751 mots | 4 pages
  • Procès de l'étranger de camus
    553 mots | 3 pages