Moesta errabunda

669 mots 3 pages
Développement

D’une part, l’héroïne de l’extrait de « Madame Bovary » et le héros du poème de « Moesta et errabunda » s’opposent sur la représentation de l’ailleurs. En effet, dans l’extrait de Gustave Flaubert, madame Bovary exprime son désir de fuir sa réalité vers la ville de Paris. Lors de ses moments de rêveries, son attrait envers le lieu tant convoité est évoqué: « Elle souhaitait à la fois mourir et habiter à Paris. » (l.73) On constate, à l’aide de ses pensées, qu’elle souhaite ardemment, un jour, habiter à Paris et y passer le reste de ses jours. Par ailleurs, dans le poème « Moesta et errabunda », le personnage évoque un ailleurs où la nature règne. Tout au long de son dialogue, il emploie des termes qui font référence à la nature tels que « paradis parfumé » (v.16 et 20), « sous un clair azur » (v.17), « vert paradis » (v.21 et 25), « les bouquets » (v.22), « les collines » (v.23) et « les bosquets » (v.24). Ce champ lexical met en évidence la représentation que se fait le personnage de l’ailleurs, soit un monde où la nature est maître. En somme, la manière dont les personnages se représentent l’ailleurs diffère.

D’autre part, les deux personnages s’opposent sur les plaisirs de l’ailleurs. Effectivement, dans « Madame Bovary », l’héroïne rêve de plaisirs mondains et luxueux qui font partie de la vie aristocratique de Paris. Emma, en proie à un véritable désir de fuir sa réalité, s’abonne à plusieurs revues et « dévor[e], sans en rien passer, tous les comptes rendus de premières représentations, de courses et de soirées, s’intéress[e] au début d’une chanteuse, à l’ouverture d’un magasin ». (l.25-27) Cette accumulation de plaisirs insiste sur le désir d’Emma à vivre une vie d’aristocrate afin de pouvoir fuir l’existence dans laquelle elle vit. En d’autres mots, elle rêve de divertissements tels que des « soirées » et des « représentations » pour échapper à sa vie bourgeoise et sa réalité ennuyeuse. De son côté, le personnage de « Moesta

en relation

  • Moesta et errabunda
    813 mots | 4 pages
  • Moesta et errabunda
    431 mots | 2 pages
  • Moesta et errabunda
    653 mots | 3 pages
  • Moesta Et Errabunda De Baudelaire
    791 mots | 4 pages
  • Commentaire moesta et errabunda
    843 mots | 4 pages
  • Commentaire baudelaire "moesta et errabunda"
    1695 mots | 7 pages
  • baudelaire commentaire Moesta et errabunda
    609 mots | 3 pages
  • Baudelaire les fleurs du mal moesta et errabunda
    1262 mots | 6 pages
  • Disseration charle bodelair
    2278 mots | 10 pages
  • Commentaire composé
    940 mots | 4 pages