Monarchie absolu

740 mots 3 pages
Les progrès de la monarchie française de la fin du Moyen-âge à l’époque moderne
Les progrès de la monarchie depuis le Moyen-âge et ses obstacles : Depuis les grands capétiens du XIIIe siècle (Philippe Auguste, saint Louis et Philippe le Bel), le roi de France est « empereur en son royaume ». Il tire un immense prestige de son sacre à Reims. Il est le « roi très chrétien ». Mais la monarchie a subi de dures épreuves, comme la guerre de Cent Ans (1337-1453) et les guerres de religion (1559-1598). Par la suite Charles VII puis Louis XI (XVe s.) réduisent les seigneurs à l’obéissance. Au XVIe siècle François Ier et Henri II, au XVIe siècle font de la cour (l’entourage du roi : ses courtisans), le centre de la vie politique. Pendant les guerres de religion il y a des résistances aux progrès d’une monarchie qui se veut absolue, c’est-à-dire où le roi, représentant de Dieu sur terre, détient seul le pouvoir. C’est ainsi que Henri III puis Henri IV sont assassinés pour des raisons à la fois politiques et religieuses.

II) L’évolution politique de Henri IV à Louis XIV : vers la monarchie absolue
Henri IV et Louis XIII : Le premier roi Bourbon, Henri IV (1589-1610), ancien protestant, rétablit la paix religieuse avec l’édit de Nantes en 1598 : il décrète la tolérance d’une autre religion dans le royaume au nom de l’intérêt supérieur de l’Etat. Il est assassiné par Ravaillac en 1610. Son fils Louis XIII (1610-1643) lui succède mais c’est d’abord sa mère Marie de Médicis qui devient régente. Sous Louis XIII c’est en fait le cardinal de Richelieu, son premier ministre, qui gouverne. Richelieu veut renforcer l’autorité royale en France en brisant les révoltes des paysans, des nobles (les Grands) et en luttant contre les Protestants (siège de la Rochelle). Dans les provinces il utilise des intendants qui représentent le roi. Après la mort de Richelieu et de Louis XIII débute le règne de Louis XIV (1643-1715) et la régence de sa mère Anne d’Autriche, qui gouverne avec le

en relation

  • La monarchie absolue
    608 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    296 mots | 2 pages
  • La monarchie absolue
    706 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    563 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    1336 mots | 6 pages
  • Monarchie absolue
    360 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    276 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    1717 mots | 7 pages
  • La monarchie absolue et ses contestations
    549 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue en france
    3290 mots | 14 pages