morphogenèse

605 mots 3 pages
La morphogenèse végétale est l’établissement du phénotype (durée indicative : 5 semaines) C’est dans cette partie que la « Croissance des végétaux » est abordée pour elle-même mais dans le sens large de la morphogenèse végétale c’est-à-dire par ses 2 aspects, modifications quantitatives (augmentation de taille, surface et masse = croissance sens strict) et modifications qualitatives (changements morphologiques et fonctionnels) ou différenciation. Elle est abordée à l’échelle de l’organisme pour permettre de comprendre la morphologie des végétaux, à l’échelle cellulaire avec les deux mécanismes qui expliquent la croissance des végétaux et à l’échelle moléculaire avec la composition de la paroi des cellules végétales ainsi que l’action de l’auxine. Le fil conducteur de cette partie du programme est l’établissement du phénotype.

Le phénotype morphologique d’un individu est le résultat des interactions entre l’expression du génotype et son contrôle par l’environnement. L’établissement de ce phénotype met en jeu un ensemble de processus biologiques dont des gènes sont responsables (mitose, métabolisme cellulaire, action d’hormones, mise en place des structures de l’organisme). Les gènes gouvernent à la fois les grands traits de l’organisation et les détails de la structure, en permettant la synthèse de protéines spécifiques aux diverses échelles qui constituent l’organisme (cellules, tissus, organes, plan d’organisation). L’expression de ces gènes est soumise à des facteurs externes (abiotiques ou biotiques) dont la variabilité s’ajoute à la diversité allélique pour aboutir à une diversité phénotypique individuelle. L’étude de la morphogenèse des végétaux permet d’aborder dans un cadre intégré ces différents phénomènes qui contribuent à l’établissement du phénotype.

La diversité morphologique des végétaux La morphologie d’un végétal dépend en partie des caractéristiques génétiques de l’espèce. En fonction de leur environnement, des individus d’une même

en relation

  • Morphogénèse
    293 mots | 2 pages
  • Morphogénèse
    3910 mots | 16 pages
  • Morphogenèse
    713 mots | 3 pages
  • La morphogenèse
    1913 mots | 8 pages
  • La morphogénèse végétale
    1997 mots | 8 pages
  • La morphogenese vegetal
    2997 mots | 12 pages
  • La morphogénese végétale
    2231 mots | 9 pages
  • Morphogénèse végétale
    1471 mots | 6 pages
  • Morphogénèse des réseaux
    3004 mots | 13 pages
  • Morphogenese vegetale
    1604 mots | 7 pages