Mouloud Feraoun

Pages: 17 (4200 mots) Publié le: 26 janvier 2014
Feraoun et Tizi-Hibel
Samedi 8 décembre 2007, l'ACB organisait, en partenariat avec l’Association Tizi-Hibel, et L'Association des Amis de Max Marchand,
Mouloud Feraoun et leurs compagnons, un colloque sur « Les héritages de Mouloud FERAOUN ». Lieu : Salle de la CFDT 2, boulevard
de la Villette 75019 Paris (Métro : Belleville).L'association y a présenté, dans l'exposé suivant, la relation del'écrivain à son village
Mouloud Féraoun est lié à son village natal, Tizi-Hibel, par une relation intime et féconde. Le village est son point d’ancrage au sein
de la société kabyle. Il est la source de son inspration et le creuset de son œuvre littéraire. Humble villageois parmi les siens,
Féraoun est à la fois l’infatigable instituteur du bled, l’écrivain au talent reconnu et l’intellectueltémoin de son temps.
Un enfant du village
Féraoun est né à Tizi-hibel en 1913. Il appartient à la famille des Ath Chavanne dans le quartier (adrum) des Ath Azouz au centre du
village. Son nom, Féraoun, a été attribué à sa famille par l’administration coloniale au moment de l’établissement de l’état civil en
1873. Mouloud est membre d’une famille nombreuse avec un frère, trois sœurs, des grandsparents. C’est une famille pauvre. Le
père a émigré en France en 1910. Il était parmi les premiers émigrés du village. Il a travaillé durant dix huit ans dans les mines du
Nord à Lens et en Région Parisienne.
Féraoun fréquente l’école française du village. Celle-ci a été installée en 1893. Il y entre à l’âge de 7 ans en 1920. Il passe le certificat
d’étude à l’âge de 13 ans dans la classe deMonsieur M’Hiss un instituteur venu de Taourirt Mimoun. Il est admis en même temps
que trois autres garçons du village. Djallal Ali encore vivant, se souvient. Il a 95 ans. Il y avait aussi Choukrane Mebarek et Hadab
Tahar tous deux décédés.En 1926, ces élèves se présentent au concours de bourses d’études pour intégrer le cours complémentaire
de Tizi-Ouzou. Féraoun et Djallal sont admis. Féraounobtient une bourse complète parce que sa famille est pauvre. Dj [école années
1950 ( dm)] allal une demi bourse. Son père possède deux bœufs une vache et trois moutons, il a les moyens. Le père de Djallal
refuse de payer la part d’argent manquante malgré l’insistance du fils et la pression de sa mère. Ali n’a pu poursuivre. Il en a
toujours voulu à son père. En 1932, Feraoun intègre l’écolenormale de Bouzaréa section indigène. Il y avait 20 places pour 312
candidats et pour la section européenne 54 places pour 64 candidats. De l’avis de son ami Djallal Ali, Féraoun était un élève doué et
travailleur. Il n’a jamais échoué à un examen. En 1935, il retourne au village auprès des siens. Il commence sa carrière d’instituteur.
D’abord à Taourirt Adnane en 1935, puis à Taboudrist non loinde Béni Douala de 1937 à 1945 et à Taourirt Moussa près de TiziHibel en 1946. En 1952, il est nommé à la direction du cours complémentaire de la commune mixte de Fort National ou le surprend
le début de la guerre de libération. C’est dans une ville en pleine guerre, qu’en 1957, il se retrouve à Alger à la Direction de l’école
Nadore du Clos Salembier.En 1960, il est nommé inspecteur pourl’enseignement agricole des centres sociaux éducatifs créés sous
l’impulsion de Germaine Tillon en 1955.Le 15 mars 1962, un commando OAS est chargé de décapiter les centres sociaux. Il assassine
six fonctionnaires parmi lesquels Mouloud Féraoun.
Féraoun au milieu des siens
Feraoun passe la plus grande partie de sa vie en Kabylie. Tout au long de sa carrière d’instituteur, il se sent partout au milieudes
siens, avec un attachement particulier et bien naturel pour son village Tizi-Hibel. C’est là que se forgent ses premiers repères et se
structure son identité C’est là aussi que vivent ses parents, ses cousins, ses amis, en un mot tous ceux auxquels il est affectivement
et culturellement attaché. Il est à cet égard, semblable aux autres villageois. Comme eux, il se rend vers d’autres...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mouloud feraoun
  • Mouloud feraoun
  • Roman
  • "Le fils du pauvre" de "mouloud feraoun".
  • Mouloud feraoun la terre et le sang
  • Fiche de lecture sur mouloud feraoun
  • Mouloud feraoun le chemins qui montent
  • Mouloude

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !