Moyennement moyen

Pages: 6 (1263 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Une exposition
Françoise Huguier n’est pas, n’a jamais été, et ne sera probablement jamais, une commissaire. Le simple fait de l’avoir élue à ce poste provisoire ressemble à une provocation, un jeu, un clin d’œil. Un sourire en coin. Huguier, c’est un mets de choix pour commissaires. Lui faire accepter d’inverser les rôles touche au défi.
C’est elle, pourtant, qui a cette fois tracé la route,battu les chemins, vérifié les panneaux, glissé le doigt le long des cartes. Et c’est donc son sac de voyages qu'elle retourne sous nos yeux, qu'elle déverse sur son plancher. C'est ce relief, ces formes, ces massifs, ces précipices que l'on regarde et que l’on cherche à comprendre comme paysage en soi.
On pose parfois la question de la capacité d’un élu, d’un président, d’un patron, à habiter safonction. La première révélation de cette exposition réalisée par la commissaire Huguier est que dans cette fonction presque antagoniste avec sa personne profonde, elle s’est comportée en implacable oiseau de proie. Dans son choix, on suit sa trace, ou plutôt son vol-plané: il accompagne un œil prédateur majestueux, planant au-dessus du monde et des continents, dont l’instinct très sûr ne laisseaucune place au calcul affectif. Huguier sélectionne ses proies selon les seuls principes supérieurs de l’espèce photographe, dont toutes les expressions ou presque sont représentées.
Ses choix n’ont pas la rationalité d’une bourse des valeurs marchandes ni la vanité des prétentions critiques, mais leur somme dit clairement un état du monde.
Le résultat tient à la fois de Darwin et de Noé : unearche de vies et un arbre de la vie, où les créatures se multiplient en se diversifiant, en fonction des topologies, des climats, des sociétés, des frontières, des couleurs, des cultures, des hommes, des femmes et de ces plus intimes enchevêtrements qui rendent uniques chacune des histoires personnelles vécues ici-bas.
La meilleure preuve de cette diversité se trouve dans ses antagonismes: làencore, il faut au moins une âme de pélican pour prendre soin de chaque cas, pour donner une place à toutes sortes de perspectives photographiques et faire entrer, comme Huguier, chacun dans la grande ronde. Ronde, oui, comme la Terre et son mouvement, autour de laquelle elle a tant voyagé. Mais aussi ronde des liens et des harmonies. Et même si on a quelque scrupule à l'exprimer au moment oùgrondent tant de tragédies et de catastrophes, le monde vu par Huguier reste une expérience absolument merveilleuse. Qu'elles expriment la solitude, la dureté, la violence, la misère, ou bien qu'à l'inverse elles soient ludiques, tendres, contemplatives, ce qu'on voudra, les photographies sélectionnées nourrissent toutes un même sentiment de grâce. Elles tendent vers un rapport au monde encore transi,fougueux et fringant. Si l'on devait trouver un slogan pour cristalliser à la fois la générosité du regard de Françoise Huguier et le monde tel qu'il s'exprime dans cette exposition, on hésiterait du côté de « Noblesse oblige » ou d’ « Amicalement votre ». Et puis on choisirait « Blissfully yours ».
Evidemment, quand le monde est ainsi rassemblé dans sa grâce sous nos yeux, les vieux repèresparaissent désuets. Le tiers-mondisme par exemple est un concept caduc. Il n'y a pas davantage de photographe ou de photographies du Tiers-monde, ces choses-là n'existent plus, elles sont tombées en poussière sous nos yeux. Il y a en revanche un réel commun du monde tout entier dont l'exposition de la commissaire offre un saisissant bouquet.
Idem pour la vieille opposition des époques et destechniques. Argentique ou numérique? A cette question fort mal posée la réponse est aussi sereine que détachée: les choix de Françoise Huguier ne dépendent pas de ces contingences, ils sont simples et circonstanciés. Il serait vraiment dérisoire, pour apprécier une œuvre littéraire, que le critère tienne au fait qu'elle ait été écrite à la plume ou au traitement de texte. Au nom de quoi la photographie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • moyennes
  • Par quels moyens
  • Moyenne
  • Les moyennes
  • La moyenne
  • Moyen
  • Moyenne
  • Moyenne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !