Multiréferences

Pages: 18 (4412 mots) Publié le: 25 août 2013
Introduction
Comme l’exprime le titre du cours, il s’agit d’une « entrée » ; on pourrait parler aussi d’un introductif. Aussi ce cours ne pourra répondre à toutes les questions que vous pourrez vous poser à propos de travaux aussi riches et touffus que ceux d’Edgar Morin et de Jacques Ardoino. Cependant les échanges entre vous et avec moi, sur les forums, vous permettront d’avancer dans votrequestionnement1. Ce cours de M1 est organisé en deux grandes parties. Globalement, le mouvement général va de la théorie à la pratique qui, en retour, questionne la théorie. Dans la première partie, vous trouverez tout d’abord différents extraits de textes commentés, de Morin et d’Ardoino, qui contribuent à situer la spécificité de l’approche multiréférentielle par rapport à d’autres approches ditesinter ou transdisciplinaires. Edgar Morin est un des principaux représentants de ce qu’on appelle « les théories de la complexité »2. Dans le texte ici commenté, il donne d’intéressants repères pour saisir les enjeux, les avantages et les inconvénient des approches monodisciplinaires (par exemple utilisant un seul courant sociologique ou psychologique) et des approches interdisciplinaires voiretransdisciplinaires (qui essaient de relier les disciplines). En réfléchissant avec Morin, on entre dans une réflexion épistémologique, c’est-à-dire dans l’étude des conditions de validité et de production de la connaissance scientifique. Par exemple, si un économiste et un psychanalyste mènent chacun leur recherche et parviennent à des résultats, ce n’est pas à partir de la même démarche qu’ilsauront abouti à ce qu’ils appelleront pourtant tous deux du « vrai ». Leur vérité n’est pas la même, ni (surtout) les moyens de la montrer. Si l’économiste adoptait la démarche du psychanalyste, il serait vraisemblablement exclu de sa communauté d’appartenance – idem pour le psychanalyste s’il tentait de raisonner en économiste face à ses pairs. Jacques Ardoino, qui a été longtemps professeur àparis 8, a été très influencé par Morin. Mais ce sur quoi il insiste, c’est l’intérêt d’adopter plusieurs regards sur le même objet de recherche. Par exemple, si l’on questionne le retour aux études, il est pertinent d’adopter un regard sociologique (par exemple, à quelles catégories socio-professionnelles appartiennent majoritairement ceux qui reprennent des études ?) mais aussi un regardpsychanalytique (qu’est-ce que cette aventure remobilise en soi-même ?) et même anthropologique (les premiers temps, en présentiel comme en ligne, comprennent-ils des rites de passage, différents des rites des sociétés traditionnelles mais organisés de manière analogue ?).

A noter que le format des cours, cette année, est deux fois plus petit que l’année dernière : un cours en 2007-2008 correspondait à 40heures ; il correspond à 20 heures en 2009-2010. 2 Pour aborder Morin, je conseille Introduction à la pensée complexe, Paris, Le Seuil, 2005. Le travail majeur de l’auteur, les six tomes de La méthode pourra être lu plutôt dans le cadre d’une thèse où les théories de la complexité tiendraient une place centrale.
1

1

Ardoino souligne particulièrement le risque d’amalgamer les approches :lorsqu’on en utilise plusieurs, on a souvent la tentation de présenter au final une recherche bien ficelée, bien lisse où tout semble bien relié alors que, en fait, il est préférable de laisser des points obscurs et des discontinuités qui, d’une part, réflètent l’hétérogénéité des disciplines que l’on a convoqué et, d’autre part, doivent être assumées, repérées et interrogées dans la perspective derecherches futures. En somme, la multiréférentialité consiste à apprendre à utiliser plusieurs points de vue sur son objet de recherche et à apprendre à faire le deuil de leur unification. Chemin faisant, d’autres notions seront abordées comme celle d’implication, de clinique, etc., qui ébaucheront une grille de lecture faisant apparaître le caractère multiréférentiel d’un courant de pratiques...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !