Naît-on libre ou le devient-on?

430 mots 2 pages
Blaise Pascal (19 juin 1623, Clairmont, Auvergne - 19 août 1662, Paris) est un mathématicien et physicien, philosophe, moraliste et théologien français.
Enfant précoce, il est éduqué par son père. Les tout premiers travaux de Pascal concernent les sciences naturelles et appliquées. Il contribue de manière importante à la construction d’une calculatrice mécanique (la « Pascaline ») et à l’étude des fluides. Il a clarifié les concepts de pression et de vide, en étendant le travail de Torricelli. Pascal a écrit des textes importants sur la méthode scientifique.
Mathématicien de premier ordre, il crée deux nouveaux champs de recherche majeurs : tout d’abord il publie un traité de géométrie projective à seize ans ; ensuite il correspond, à partir de 1654, avec Pierre de Fermat à propos de la théorie des probabilités, qui influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales.
Après une expérience mystique à la fin de 1654, il délaisse les mathématiques et la physique et se consacre à la réflexion philosophique et religieuse. Il écrit pendant cette période les Provinciales et les Pensées, ces dernières n’étant publiées qu’après sa mort qui survient deux mois après son 39e anniversaire, alors qu’il a été malade toute sa vie (sujet à des migraines violentes en particulier) -------------------------------------------------
Résumé - PenséesCollection « Classiques » dirigée par Michel Zink et Michel Jarrety Pascal Pensées En 1656, après une existence mondaine où il cherche la gloire par l'exploitation de ses recherches scientifiques, Pascal entreprend une Apologie de la religion chrétienne que sa santé ne lui laissera pas le temps d'achever et dont nous restons seulement les fragments des Pensées. Le genre apologétique alors n'est pas nouveau. Mais Pascal écarte les démonstrations métaphysiques, inutiles et incertaines. Parce qu'il s'adresse au libertin, figure de l'incroyant, il ne parle pas d'emblée le langage de la foi que son interlocuteur

en relation

  • Nait t-on libre ou le devient on ?
    1286 mots | 6 pages
  • Nait on libre ou le devient on
    268 mots | 2 pages
  • Nait on libre ou le devient on
    650 mots | 3 pages
  • Nait-on libre ou le devient-on?
    2166 mots | 9 pages
  • Naît-on libre ou le devient-on ?
    691 mots | 3 pages
  • Nait on libre ou le devient on ?
    1396 mots | 6 pages
  • Nait on libre ou le devient on ?
    887 mots | 4 pages
  • nait on libre ou le devient on
    38865 mots | 156 pages
  • Nait-on libre ou le devient-on?
    250 mots | 1 page
  • Histoire
    842 mots | 4 pages