nada

490 mots 2 pages
L'immigration dans l'entre deux guerre

La France est depuis très longtemps un pays d'immigration. Ainsi, on estime qu'environ un Français sur trois aujourd'hui a un de ses ancêtres qui est étranger. En 1931, les étrangers étaient 3 millions.

En 1939, les étrangers étaient essentiellement d'origine européenne, soit 90% des immigré en France. Un étrangers sur trous est un italiens en 1939, des Espagnols, des Belges, des Polonais, quelques Allemands forment en général immigrés l'imigration française de l'époque .

Il y a d’abord eu des raisons économiques à l’immigration, le besoin de main d'oeuvre est à l'origine de nombreuses migrations vers la France. Dès le Second Empire, quand la France construit son réseau ferroviaire, l'appel à l'immigration est important.

Pendant la première guerre mondiale, la France a encouragé aussi l’immigration, du fait qu'il fasse faire tourner les usines. Outre les coloniaux incorporés dans l'armée elle encourage donc les Maghrébins , les Indochinois à venir travailler en France : certains qui restent après la 1 ère guerre forment les premières communautés implantées dans le pays.

La guerre de 14-18 a aussi provoqué une forte baisse de la population du fait des 1,3 millions de morts souvent des hommes jeunes. Du fait du faible taux de natalité on ne peut combler le déficits de population.
Viennent alors de nombreux Italiens, Polonais et Espagnols. Ce sont surtout les activités nécessitant une forte main - d'oeuvre qui attirent les étrangers : le textile, les houillères la métallurgie.
La reconstruction, le redémarrage économique d'entre les deux guerres provoquent donc un nouvel afflux Les Polonais arrivent nombreux après la 1ère Guerre Mondial, et les Italiens proches se distinguent par une solide réputation de bons travailleurs du bâtiment.

Mais une partie des immigrés sont des réfugiés politiques, c’est-à-dire des étrangers faisant une demande d’immigration en invoquant leurs craintes d’être

en relation

  • nada de nada
    541 mots | 3 pages
  • Nada
    2287 mots | 10 pages
  • Nada
    1033 mots | 5 pages
  • Nada
    1445 mots | 6 pages
  • Nada
    1969 mots | 8 pages
  • Nada
    548 mots | 3 pages
  • Nada
    1033 mots | 5 pages
  • Nada
    1567 mots | 7 pages
  • Nada
    818 mots | 4 pages
  • Nada
    2833 mots | 12 pages