Nano

Pages: 5 (1008 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Les nanotechnologies sont de toutes petit particules dont même le plus puissant des microscope optique est incapable de les voir. En effet ces dernière travaille a l’échelle du nanomètre 10mètre. Pour donner un ordre d’idée, a cette échelle une bactérie est de la taille de la Tours Effel. Pour pouvoir les discerner on est obliger d’utiliser un microscope à effet tunnel ou un microscope à forceatomique. Dans l’industrie, on utilise d’autre technique telles que la vaporisation de couches successive d’atome jusqu’ que l’on obtienne un composé de la taille voulue.
L’industrie du cosmétique incorpore depuis 20 ans des nanoparticules d’oxyde de titane pour améliorer le pouvoir de leur crème ou leur vernis.
L’industrie du bâtiment utilise des nano billes d’oxyde de titane injecté dans duverre. Cela permet de fabriquer des vitres autonettoyantes mais encore dans le béton, la peinture.
L’industrie de l’informatique utilise énormément les nanoparticules surtout dans les disque dur.

Histoire
1959 : Richard Feynman est un le physicien le plus influent du 20 siècle, il travaille surtout dans le domaine électrodynamique quantique qui lui vaudront l’attribution du prix Nobel en 19995.Il à suggéré que l’atome lui-même pourrait suffire a stocker et manipuler l’information. Ceux dernier vérifie en 1980 ces propos grâce au microscope a effet tunnel et a force atomique
Le premier fullerène qui comporte 60 atomes de carbone ( C60 ) que nous verrons par la suite a été mis en évidence en 1985 par Harold Kroto, Robert Curl et Richard Smalley qui on reçus le prix nobel de chimie en1996.
Création des réseaux de micro-nano technologie par le projet MINATEC en 2001 inauguré en 2006. C’est un recherche des nanotechnologies.

Les différentes types de nano
Les particules d’oxyde de fer sont de la taille 15*10-9 m. Elle sont enrobées de lipides et de protéines qui sont introduites dans la tumeur via un très fin cathéter. Une heure plus tard les malades sont soumis à un champsmagnétique qui fait vibrer les particules 100000 fois/s. La température des cellules cancéreuse dépassant rapidement 43°C, elle sont détruite de l’intérieur. Ce traitement étant indolore. Ensuite, les débris celluraires sont « digéré » naturellement par les cellules macrophages. Les nanoparticules se retrouvent alors dans la rate, avant d’être éliminées progressivement semble-t-il par l’organisme.Cette technique ne provoque pas d’effets secondaires ni de dommages sur les cellules saines environnantes. Cette technique peut se faire grâce à la biocontabilité des lipides. Elle passe donc inaperçu des systèmes immunitaires. Leur taille leur permet de pénétrer au cœur de la cellule en passant par ses pores. Les protéines de reconnaissance qui les enrobent sont sélectionnées pour cibler lescellules cancéreuses et elles seules.

Les nanoparticules dans lesquelles est encapsulé un traitement de chimiothérapie sont conbinés à des fragments d’ADN et d’ARN capables de reconnaître des cellules cancéreuses grâce à certaines molécules spécifiques qu’ elles produisent. Elles détectent les cellules avant de s’y introduire pour délivrer le poison qui va les tuer. Le test a été convainquant surles souris.

Travailler à 10-9 permet de délivere le principe actif au plus près de son lieu d’action et cela sans déclancher e rejet par le système immunitaire.
Les nombreuses applications : La création de nanoparticules a base de plymères qui délivrent de l’insuline selon les besoins de la personne.
Le diagnostique utilisant les nanocomposants pusse a base de silicone estcapable de détecteren quekques minutes. Dans une goutte de sang de protéine indiquant différents types de cancers.

Le danger : Les nanoparticules sont tellement minuscules qu’elles peuvent s’accumuler partout dans l’environnement mais aussi dans notre corps. Les nanopaticules de carbone généré par l’usure des nouveaux freints à disques des véhicules de compétition peuvent persister dans l’organise come le font...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le nano
  • Nano
  • nano
  • Nano
  • Nano
  • nano
  • Nano
  • Apple nano

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !