Napoléon et la Révolution

992 mots 4 pages
« La Révolution s’est faite selon les principes qui l’on commencée. Elle est finie. » Cette phrase, prononcée par Napoléon juste après le coup d’état de Brumaire, met en évidence ce que Napoléon veut faire passer comme message : l’empire est une rupture avec le passé mais également sa suite saine. La Révolution française est un processus de bouleversement social et sociétal. On assiste à la fin de la monarchie absolue. Les castes et les privilèges sont abolis et des principes tels que la laïcité ou la méritocratie ont émergés grâce, entre autres, aux Lumières. Les libertés fondamentales, l’égalité des chances et l’égalité des citoyens remplacerons, en principe, les ordres et privilèges de l’Ancien Régime. Ce processus débute avec l’ouverture des États généraux par le Roi Louis XVI le 5 mai 1789 afin de trouver une solution pour régler la situation financière désastreuse du royaume et trouve sa fin au début du Consulat, dirigé par Napoléon Bonaparte, le 9 novembre 1799.
« Fils » de la Révolution, Napoléon a-t-il été un frein à la Révolution ou bien au contraire un accélérateur ? Pour cela nous analyserons l’œuvre de Napoléon avec tout d’abord les éléments en faveur de la Révolution puis nous nuancerons notre propos dans un second temps en explicitant le caractère contradictoire avec la Révolution de certaines des mesures qu’il a adopté.
Napoléon a indéniablement œuvré pour la conservation des acquis révolutionnaire, il a également prolongés et consolidés ces acquis, notamment grâce à l’institutionnalisation de la France. Il a lancé les fondements d’un État moderne. Il est à l’origine de nombreuses grandes institutions regroupées dans l’expression « grand corps d’état ». En effet il est à l’origine de la création de 27 Cours d’appel avec des juges inamovible, ce qui était censé garantir leur indépendance. Il met en place le cadastre pour mieux repartir les impôts en 1802. Il fait émettre des billets à la Banque de France. Napoléon Bonaparte également à

en relation

  • Napoléon et révolution
    2815 mots | 12 pages
  • Napoléon et la revolution
    2274 mots | 10 pages
  • Napoleon est il le continuateur de la revolution
    809 mots | 4 pages
  • Napoléon est - il le continuateur de la révolution?
    359 mots | 2 pages
  • Napoléon est il le continuateur de la revolution
    909 mots | 4 pages
  • Napoléon est-il le continuateur de la révolution ?
    1259 mots | 6 pages
  • Napoléon fossoyeur de la révolution
    840 mots | 4 pages
  • Révolution française et l'époque de napoléon
    3030 mots | 13 pages
  • Napoleon est'il un fossoyeur de la revolution ?
    873 mots | 4 pages
  • Napoleon, fossoyeur ou heritier de la révolution?
    912 mots | 4 pages